Taylor Swift se défend d’avoir copié un autre artiste pour « Shake It Off »

MUSIQUE La star affirme qu’elle n’a jamais pu entendre le morceau qu’on l’accuse d’avoir copié

20 Minutes avec agences
La chanteuse Taylor Swift
La chanteuse Taylor Swift — Los Angeles Times/Polaris/Starface

Taylor Swift est formelle : elle n’a jamais entendu Playas Gon' Play, de 3WL, chanson qu’elle est accusée d’avoir plagié pour son hit interplanétaire Shake It Off.

La popstar a en effet récemment déclaré sous serment avoir composé sa chanson « entièrement ». Cela fait depuis 2017 qu’elle est poursuivie en justice par Sean Hall et Nathan Butler, les compositeurs de la chanson litigieuse.

« Les paroles de Shake It Off ont été entièrement écrites par moi. Aucun des CD que j’écoutais quand j’étais enfant, ou après, n’était de 3LW. Je n’ai jamais entendu la chanson Playas Gon’Play à la radio, à la télévision ou dans un quelconque film. La première fois que j’ai entendu le morceau, c’était après que cette réclamation a été faite », a-t-elle affirmé.

Communes et populaires

Selon les avocats de la chanteuse, les phrases servant de fondement à la plainte, « players gonna play » et « haters gonna hate », sont « communes et populaires ».

Taylor Swift les aurait entendues dans la cour de récréation plutôt qu’en écoutant le morceau de 3WL.

« Ces phrases s’apparentaient à d’autres expressions courantes telles que "don’t hate the playa, hate the game", "take a chill pill" et "say it, don’t spray it'"… J’ai été frappée par les messages qui prônent le fait que les gens agiront, quoi qu’il arrive, et la meilleure façon de surmonter cela est de hausser les épaules et de continuer à vivre », ajoute-t-elle.