« Blessée » par son ex Kevin Federline, Britney Spears répond et se défend

DISPUTE La chanteuse n’a pas apprécié que le père de leurs deux enfants dénonce son comportement sur les réseaux sociaux

20 Minutes avec agences
La chanteuse Britney Spears
La chanteuse Britney Spears — Tony DiMaio/startraksphoto.com/Cover Images

« Un seul mot : blessant ». C’est avec cette phrase que Britney Spears a répondu aux dernières déclarations de son ex, Kevin Federline. Interrogé par le Daily Mail, le père de ses deux enfants n’avait pas hésité à prendre la défense de Jamie Spears, affirmant notamment que la tutelle à laquelle il avait soumis sa fille (et dont elle s’est récemment « libérée ») avait « sauvé la vie » de la popstar.

Dans l’entretien, celui qui est resté marié à Britney Spears entre 2004 et 2007 explique également que leurs deux fils, Sean Preston, 16 ans, et Jayden James, 15 ans, ont choisi de rester éloignés de leur maman, apparemment mal à l’aise avec son grand déballage depuis la fin de sa tutelle et notamment les photos nues qu’elle poste sur les réseaux sociaux.

« Écoutez, peut-être que c’est juste une autre façon qu’elle a d’essayer de s’exprimer. Mais ça n’enlève rien au fait que ça leur fait de l’effet. C’est dur. Je ne peux pas imaginer ce que ça fait d’être un adolescent qui doit aller au lycée (après ça) », a déclaré le père des deux adolescents.

Pas pire ?

Des mots qui ont évidemment choqué Britney Spears. La chanteuse a immédiatement réagi avec un de ces posts enflammés à la ponctuation aléatoire dont elle est coutumière depuis qu’elle a retrouvé son autonomie financière.

« Je suis triste d’apprendre que mon ex-mari a décidé de discuter de la relation entre moi et mes enfants. Comme nous le savons tous, élever des adolescents n’est jamais facile pour personne. Cela m’inquiète qu’il explique que la raison soit basée sur mon Instagram. C’était bien avant Instagram », a-t-elle expliqué dans une story Instagram depuis effacée, sans donner les raisons qui, selon elle, ont conduit à cette distance avec ses enfants.

« Mais je leur ai tout donné… Je n’ai qu’un seul mot : blessant », a poursuivi la star, avant de se défendre de manière surprenante : « Je ne suis qu’un être humain et j’ai fait de mon mieux (…) J’aimerais que les Federline regardent le clip de Big Booty (de Gucci Mane et Megan Thee Stallion) !!! D’autres artistes ont fait bien pire lorsque leurs enfants étaient extrêmement jeunes !!! », a-t-elle posté dans un autre message Instagram.