Les héritiers de Marilyn Monroe défendent le travail d’Ana de Armas sur « Blonde »

POLEMIQUE L’actrice a été critiquée pour avoir gardé son accent cubain dans le film sur la star hollywoodienne

20 Minutes avec agences
L'actrice Ana de Armas dans un extrait de « Blonde ».
L'actrice Ana de Armas dans un extrait de « Blonde ». — Ferrari / Starface

Le choix d’Ana de Armas pour interpréter Marilyn Monroe a beau diviser, certains ont choisi de défendre coûte que coûte l’actrice cubaine. Alors que la bande-annonce de Blonde, le film dans lequel la star joue le rôle de l'icône hollywoodienne, a été diffusée en début de semaine, de nombreuses critiques ont émergé, pour dénoncer notamment l’accent de la comédienne, qui ne serait pas assez ressemblant.

Des critiques qui ne sont manifestement pas partagées par Authentic Brands Group, qui détient les droits de propriété intellectuelle relatifs à la star.

« Marilyn Monroe est une icône singulière de Hollywood et de la culture pop qui transcende les générations et l’histoire. Toute actrice qui se lance dans ce rôle sait qu’elle a beaucoup de travail à faire pour être à la hauteur. Rien qu’avec la bande-annonce, il semble qu’Ana ait été un excellent choix de casting, car elle saisit le glamour, l’humanité et la vulnérabilité de Marilyn. Nous avons hâte de voir le film dans son intégralité ! », a déclaré à Variety Marc Rosen, patron du groupe, après avoir visionné le trailer.

Gros travail

Ana de Armas doit sans doute être d’autant plus vexée par ces critiques qu’elle a travaillé sans relâche pour réussir à retranscrire au mieux le phrasé et la manière de parler de Marilyn. Dans une interview pour le Times, l’actrice avait confié que les sessions de préparation l’avaient épuisée.

« Il m’a fallu neuf mois de coaching dialectal, d’entraînement et de séances de doublage pour obtenir le bon accent. C’était une énorme torture, tellement épuisant. Mon cerveau était grillé », a-t-elle expliqué.

Blonde, basé sur le roman de Joyce Carol Oates, sera présenté à la Mostra de Venise, avant d’être diffusé sur Netflix le 28 septembre prochain.