Des documents précédemment sous scellés montrent qu’Amber Heard et Johnny Depp étaient prêts à aller très loin

DEBALLAGE Les révélations à la barre auraient pu être encore plus choquantes que tout ce qu’on a entendu jusqu’à présent

Caroline Madjar (Cover Media)
L'acteur Johnny Depp
L'acteur Johnny Depp — Polaris / Starface

Vous pensiez avoir tout entendu sur la relation entre Johnny Depp et Amber Heard ? Il faut dire qu’entre la consommation de drogues, les insultes, la violence, les humiliations et les étrons sur le lit, on a plutôt été servis, mais c’est visiblement le moins pire auquel le public a eu droit lors de leur procès en diffamation au tribunal de Fairfax en Virginie. Depuis que le verdict a été rendu, les scellés ont été levés, et on peut donc consulter la liste des documents que les ex-époux étaient prêts à montrer à la barre.

Dans ce dossier de 6.000 pages présenté en amont de la procédure, on découvre les pièces que la juge Azcarate a refusé de prendre en compte. Parmi celles-ci, certaines parties du dossier médical de Johnny Depp, que son ex-femme a voulu montrer aux jurés. Comme le relaie ET Online, Amber Heard a listé un certain nombre de médicaments que l’acteur de Pirates des Caraïbes prendrait afin de soigner un « problème érectile ». La  comédienne souhaitait expliquer par ce biais la raison de la violence dont elle accuse son ex-mari.

Revenge porn

De son côté, Johnny Depp n’est pas en reste dans cette surenchère d’informations dégradantes. A en croire les documents, il souhaitait apporter au dossier des « photos d’Amber Heard nue », notamment lorsqu’elle « a brièvement été danseuse exotique » avant de le rencontrer. D’après les avocats de l’actrice d’Aquaman, l’interprète d’Edward aux mains d’argent aurait aussi « tenté de la faire passer pour une escort girl ».

Le public a également échappé aux échanges de messages visiblement peu amènes envers Amber Heard entre Johnny Depp et Marilyn Manson. Le rockeur étant lui-même accusé de violence par d’anciennes compagnes, l’association n’aurait pas été du meilleur effet pour l’acteur.

Si vous aviez été choqués par les révélations de ce printemps, vous savez maintenant que la juge Penny Azcarate vous a, en réalité, épargnés. En attendant le procès en appel voulu par les deux parties.