Hong Kong : Un écran géant s’effondre en plein concert sur deux danseurs du groupe Mirror

DRAME Une douzaine d’artistes étaient présents sur scène au moment de l’accident

C.R.
Image du drame au Hong Kong Coliseum
Image du drame au Hong Kong Coliseum — Capture d'écran/Twitter

Un écran géant suspendu à plusieurs mètres au-dessus du sol est soudainement tombé et a frappé au moins deux danseurs du groupe Mirror ce jeudi soir. Les faits se sont déroulés au Hong Kong Coliseum, lors de la quatrième représentation d’une série de concerts du boys band. Les danseurs ont été soignés sur place avant d’être transportés d’urgence à l’hôpital Queen Elizabeth.

L’un aurait subi une blessure à la tête mais il serait dans un état stable. L’autre a été blessé au cou et serait dans un état grave, d’après les informations de Variety. Il s’agirait de Mo Lee Kai-yin, âgé de 27 ans. Un article du South China Morning Post indique ce vendredi que l’impact a disloqué les troisième et quatrième sections des vertèbres cervicales du danseur, le laissant incapable de bouger ses membres. Sa tête et ses poumons ont également été blessés, mais on ne sait pas dans quelle mesure ils ont été touchés.

Attention, la vidéo ci-dessous est très violente et peut être traumatisante.


Le concert immédiatement interrompu

Le gouvernement de Hong Kong a révélé qu’il avait demandé à l’organisateur du concert de « revoir et d’améliorer » la sécurité la veille de l’accident. En effet, le groupe Mirror a eu un autre accident sur les lieux mardi. Le membre du boys band Frankie Chan Sui-Fai est tombé de la scène lors de la deuxième représentation mais n’a pas été gravement blessé. John Lee, chef de Hong Kong, a déclaré : « Je suis choqué. J’exprime ma sympathie à ceux qui ont été blessés et j’espère qu’ils se rétabliront bientôt. »

Le secrétaire à la Culture, Kevin Yeung Yun-Hung, a déclaré que l’enquête pourrait durer des semaines et que les experts examineraient si les fils de suspension avaient lâché à cause du matériau avec lequel ils étaient fabriqués ou à cause de la façon dont ils avaient été utilisés. « Nous allons nous lancer dans une enquête très détaillée avec le soutien des services concernés et de certains professionnels pour nous assurer que nous approfondissons la cause de l’incident », a-t-il indiqué.

Le concert a été immédiatement interrompu et le public a été prié de quitter la salle. Trois femmes présentes au concert, âgées de 16, 21 et 40 ans, ont été traitées pour « choc » la nuit dernière et l’une d’elles a été envoyée à l’hôpital. Le reste des représentations a été annulé.