Accusé de plagiat pour son duo avec Normani, Sam Smith contre-attaque

PLAGIAT Trois auteurs ont porté plainte contre le chanteur britannique et sa partenaire après la sortie de leur single « Dancing with a Stranger »

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
Le chanteur Sam Smith
Le chanteur Sam Smith — Philippe Farjon/Starface

En 2019, Sam Smith sortait Dancing with a Stranger, un duo avec Normani, ancienne chanteuse du girls band Fifth Harmony. Si le public a bien réagi, les auteurs Jordan Vincent, Christopher Miranda, et Rosco Banlaoi, un peu moins. En effet, le trio, qui opère sous le nom de Sound and Color, LLC, avait sorti une chanson du même titre, quatre ans plus tôt. Et la similitude, selon eux, ne s’arrête pas là.

Ils ont donc porté plainte en mars, dénonçant un plagiat, auquel les avocats de Sam Smith et Normani ont répondu officiellement. Comme le relaie Rolling Stone, ils ont demandé à la justice d’abandonner plusieurs demandes des plaignants, notamment sur les dommages et intérêts réclamés, dans le cas où leurs clients seraient reconnus coupables.

Le cas « Stairway to Heaven »

Pour prouver la bonne foi de Sam Smith et Normani, leurs représentants juridiques s’appuient également sur le rapport d’un musicologue, qui a estimé que les deux chansons « sont différentes », même s’il existe des « similitudes dans le contour mélodique et le rythme ». « Un contour mélodique, ou bien la tournure d’une mélodie, est trop abstrait pour être protégé par le droit d’auteur », ajoutent-ils.

Les plaignants sont représentés par la firme Francis Alexander, qui avait attaqué, en vain, Led Zeppelin pour plagiat pour leur chanson culte, Stairway to Heaven, comme le notait Billboard en mars. Les avocats de Sam Smith et Normani sont confiants que cette plainte finira comme celle déposée contre le groupe de la fin des 60s.