Après ses deux anévrismes, Emilia Clarke révèle qu'elle ne devrait même pas être capable de parler

SANTE Il y avait très peu de chances pour que l’actrice s’en sorte sans séquelles

20 Minutes avec agences
L'actrice Emilia Clarke
L'actrice Emilia Clarke — ROGER WONG/INSTARimages.com/Cover Images

Emilia Clarke est, à bien des égards, une exception. En 2011, alors qu’elle rencontrait le succès avec Game of Thrones, l’actrice a été frappée par un premier accident vasculaire cérébral. En 2013, elle était frappée par une seconde attaque qui a débouché sur une intervention chirurgicale et ses chances de s’en sortir sans séquelles étaient très minces, plusieurs parties de son cerveau ayant été endommagées.

« Vous prenez beaucoup de recul. Avec la quantité de mon cerveau qui n’est plus utilisable, c’est remarquable que je sois capable de parler, parfois de manière articulée, et de vivre ma vie tout à fait normalement sans aucune répercussion », a-t-elle expliqué lors d’un passage sur le plateau de l’émission de la BBC Sunday Morning.

Une bonne étoile

« Je fais partie de la très, très, très petite minorité de personnes qui peuvent survivre à cela », a poursuivi Emilia Clarke, qui a également eu la chance de garder une mémoire intacte.

« J’ai toujours eu une bonne mémoire parce que c’est la seule compétence en tant qu’actrice… Donc votre mémoire est évidemment incroyablement importante et je l’ai constamment mise à l’épreuve », a-t-elle ajouté, tandis qu’elle fait ses débuts sur les planches de Londres dans une pièce intitulée The Seagull. « Je peux faire une pièce de deux heures et demie tous les soirs et ne pas oublier une réplique », s’est enfin réjouie Emilia Clarke.