Le label de BTS en appelle à l’Army pour lutter contre le cyberharcèlement envers le groupe

PROCES Les fans du groupe de K-pop se mobilisent pour confondre les auteurs d’attaques malveillantes

20 Minutes avec agences
Les chanteurs du groupe BTS lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche
Les chanteurs du groupe BTS lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche — Oliver Contreras/POOL via CNP/INSTARimages/Cover Images

Big Hit Music, le label de BTS, a demandé l’aide des fans pour aider à lutter contre le cyberharcèlement dont sont victimes les membres du groupe. En effet, les sept chanteurs qui ont récemment annoncé prendre des chemins séparés pour quelque temps, sont depuis ciblés par de nombreuses « publications malveillantes ».

En réponse, le label a appelé l’Army à dénoncer les auteurs de ces attaques en les signalant via une adresse e-mail dédiée. Une initiative qui a porté ses fruits puisque Big Hit Music a ensuite annoncé sur le réseau Weverse avoir déposé plusieurs plaintes grâce aux informations ainsi récoltées comme le révèle Billboard.

Aucune indulgence

La question du cyberharcèlement est loin d’être prise à la légère en Corée du Sud, là où de nombreux suicides sont liés à cette problématique qui n’épargne pas les célébrités. C’est pourquoi Big Hit Music est déterminé à mener ses actions en justice jusqu’au bout.

« Notre compagnie initie régulièrement des procédures légales contre les auteurs d’activités malveillantes en lien avec BTS, incluant la diffamation, les attaques personnelles, le harcèlement sexuel, la propagation de fausses informations et de critiques mal intentionnées », a insisté le label dans son post, avant d’affirmer qu’il n’y aurait ni arrangement à l’amiable ni indulgence envers les auteurs de ces attaques.