Monaco : A quoi ressemble le fameux Bal de la rose, le « Gala du Met version Monte-Carlo » ?

SO CHIC Initialement prévu en mars et reporté en raison des restrictions sanitaires, le Bal de la rose de Monaco 2022 se tient ce vendredi 8 juillet. Il est organisé au profit de la Fondation Princesse Grace

Elise Martin
Bal de la rose 2019 à Monaco. (lllustration)
Bal de la rose 2019 à Monaco. (lllustration) — PALAIS PRINCIER/HUITEL/SB/SIPA
  • Après deux ans d’annulation et de reports à cause des conditions sanitaires, le Bal de la rose de Monaco se déroulera ce vendredi soir à partir de 20 heures dans la salle des étoiles au Sporting Monte-Carlo.
  • C’est une soirée de charité organisée au profit de la Fondation Princesse Grace par la princesse Caroline qui en est la présidente.
  • Cet événement réunit l’élite internationale. Sa direction artistique a été confiée au créateur français Christian Louboutin, célèbre pour ses chaussures à semelles rouges.

Place à 850 euros, cravate noire et robe du soir exigés, le Bal de la rose de Monaco est considéré comme le rendez-vous mondain international de la Côte d’Azur. Initialement prévu en mars et reporté en raison des conditions sanitaires, il est programmé ce vendredi 8 juillet. Et pour cette 66e édition, la princesse Caroline, qui organise l’événement au profit de la Fondation Princesse Grace​ dont elle est la présidente, a donné la direction artistique au créateur français Christian Louboutin. Ensemble, ils ont choisi le thème « Les années 20, le retour » pour cette soirée qui se déroule dans la salle des étoiles au Sporting Monte-Carlo.

« C’est en quelques sortes un Met Gala version Monte-Carlo », résume Henry-Jean Servat, ancien journaliste pour Paris Match, qui a participé une quinzaine de fois à cet événement. « C’est une soirée de charité qui rapporte énormément d’argent avec toute la jet-set du monde entier », continue-t-il en citant comme exemples Ivana Trump, Massimo Gargia ou encore la baronne de Brandstetter. A la différence du gala américain organisé par Anna Wintour, le Bal de la rose ne choisit pas ses invités mais se retrouve très vite complet « avec plus de demandes que de places ». Au total, 800 couverts sont dressés. « C’est un événement culturel important qui ouvre les festivités mondaines en début d’année », précise l’ancien habitué.

Une décoration « sublime »

En plus des personnalités présentes, l’endroit est « splendide ». Le plafond de la salle des étoiles du Sporting peut s’ouvrir et il est alors possible de découvrir le ciel. « Il y a d’ailleurs souvent des feux d’artifice, complète Henry-Jean Servat. La décoration est sublime, avec des roses partout, même sur les murs, les tables sont habillées avec des tissus provençaux. Tout est hyperchic, on mange le bon et le meilleur. C’est une très jolie soirée préparée avec soins par la princesse Caroline [sœur du prince Albert II], qui choisit le thème et l’artiste qui l’incarne, tel que Karl Lagerfeld. »

Cette année, la Société des Bains de mer de Monaco qui organise l’événement, promet à travers un communiqué qu’à « la nuit tombée, la scène se transforme pour révéler des personnages et des décors extravagants qui évoluent jusqu’à l’aube avec élégance. La métamorphose vers une aurore boréale aux couleurs acidulées entraîne tous les invités dans une "soirée Folle" ». Côté spectacle, Christian Louboutin a imaginé avec le collectif d’artistes House of Drama, « un spectacle qui nous fait remonter le temps, qui nous emporte dans une fresque colorée traversant le siècle du Bauhaus en passant par l’Art Deco pour arriver au Disco », indique encore le texte en précisant que la soirée sera « avec la participation de Stéphane Bern ».

Une tombola avec montre de luxe et abonnement au Yacht Club

D’après Henry-Jean Servat, le Bal de la rose est « une soirée immuable » qui « n’a pas changé depuis 40 ans ». Il souligne : « Ce qui est intéressant à voir, c’est qu’on découvre un tableau différent de la famille princière à chaque soirée. J’étais présent quand c’était le prince Rainier III qui ouvrait le bal, puis Albert II avec sa sœur quand il n’était pas marié, et finalement avec Charlène. »

La famille arrive d’ailleurs comme « pour les Oscars à Hollywood », avec toute la salle qui se lève à leur passage, une fois que tous les invités sont installés. Il y a également une tombola où les prix des cadeaux sont de l’ordre d’une montre de luxe ou d’un abonnement au Yacht Club.

« Si le Bal de la rose ouvre la saison des mondanités, c’est celui de la Croix-Rouge qui les termine, avance Henry-Jean Servat. C’est également un gala de bienfaisance avec la même élite et la venue d’une vedette internationale. » Le bal de la Croix-Rouge a accueilli Ella Fitzgerald, Charles Trenet mais aussi Joséphine Baker. Pour sa 73e édition, il aura lieu le 18 juillet au casino de Monte-Carlo avec Alicia Keys en concert. « Tenue élégante » obligatoire et un ticket à 800 euros pour le cocktail et voir la représentation de la star new-yorkaise.