Pour Lily Allen, le droit à l’avortement n’a pas à être justifié par des raisons extrêmes

AVORTEMENT Elle a chanté son tube « Fuck You » sur scène avec Olivia Rodrigo au festival Glastonbury en réponse à l’abrogation de Roe V. Wade

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Lily Allen
La chanteuse Lily Allen — Zuma / Starface

Il y a une semaine, Lily Allen est montée sur scène avec Olivia Rodrigo pour interpréter son classique Fuck You.

Une façon, pour la chanteuse britannique, de répondre à l’abrogation par la Cour Suprême de l’arrêt Roe V. Wade qui garantissait l’accès à l’avortement aux États-Unis.

Depuis cette décision, de nombreuses personnes se sont insurgées en mettant en avant des situations extrêmes justifiant un avortement, comme les grossesses extra-utérines où celles qui font suite à un viol. Mais pour Lily Allen, il n’y a pas besoin de mettre en avant de tels cas pour s’opposer à ce recul des droits fondamentaux outre-Atlantique. Pour elle, l’avortement est avant tout un choix qui n’a en aucun cas à être justifié.

Pas de bébé

« J’aimerais que les gens arrêtent de poster des exemples de raisons exceptionnelles justifiant des avortements », a écrit Lily Allen dans une Story Instagram relayée par NME. « La plupart des gens que je connais, moi incluse, ne voulaient juste pas avoir un putain de bébé. Et cette raison est suffisante ! Nous n’avons pas à le justifier. »

Lily Allen est mère de deux filles, Ethel et Marnie, toutes deux nées de son union avec son ex-mari Sam Cooper. Elle partage aujourd’hui sa vie avec la star de Stranger Things David Harbour.