Bono révèle un secret familial enfoui depuis plus de 20 ans

MEMOIRES Le chanteur se prépare à un grand déballage alors que la sortie de ses mémoires se rapprochent

20 Minutes avec agences
— 
Le chanteur de U2, Bono
Le chanteur de U2, Bono — Sarah Silbiger/POOL/CNP/startraksphoto.com/Cover Images

C’est un secret que Bono a gardé pendant presque 20 ans. Un secret familial, que la star de U2 n’avait pas dévoilé publiquement, jusqu’à cette interview pour l’émission Desert Island Discs de la BBC. L’artiste y révèle qu’il a un demi-frère, né d’une relation extraconjugale de son père Bob. La rock star ne donne pas le prénom de ce petit frère (il a également un grand frère, Norman, de huit ans son aîné).

« J’ai un autre frère que j’aime et que j’adore, mais je ne savais pas que je l’avais, ou peut-être que si. Nous sommes une famille très soudée et je savais que mon père avait une amitié profonde avec cette magnifique femme qui fait partie de la famille, puis ils ont eu un enfant et tout cela a été gardé secret », a-t-il confié.

Tout livrer

Dans l’entretien, enregistré alors que le chanteur va bientôt publier son autobiographie, Bono explique qu’il n’a appris la situation qu’en 2000, un an avant la mort de son père. Lorsqu’il a évoqué avec lui cette aventure, Bob Hewson a expliqué à son fils Paul – le vrai prénom de Bono – ce qu’il en était.

« Je lui ai demandé s’il aimait ma mère et il m’a répondu "Oui" et j’ai dit "Comment cela a-t-il pu arriver ?" Il m’a répondu "Ça arrive" et qu’il essayait d’arranger les choses, de faire ce qu’il fallait. Il ne s’est pas excusé, il a juste dit que ce sont les faits », a ajouté la star.

La mère de Bono, Iris, décédée en 1974, n’a jamais appris cette relation extraconjugale, mais lorsque Bob Hewson est mort, l’artiste a compris un peu mieux le comportement de son père à certaines périodes de sa vie. « Personne ne le savait. Mon père traversait évidemment beaucoup de choses, mais sa tête était en partie ailleurs parce que son cœur était ailleurs (…) Après sa mort, je lui ai présenté mes excuses dans une chapelle en France. Il n’y avait personne, j’ai allumé une bougie, je me suis agenouillé et j’ai dit : "Je suis désolé de ne pas avoir été là pour toi, tu as beaucoup souffert et je te demande de me pardonner", et je me suis senti libre », a ajouté Bono, qui aime passer ses vacances en Provence.