FKA Twigs est « fière » de la façon dont elle a géré les conséquences de sa plainte contre Shia LaBeouf

SERENITE Les deux ex se reverront au tribunal en 2023

20 Minutes avec agences
— 
L'artiste FKA Twigs
L'artiste FKA Twigs — Jason Mendez/startraksphoto.com/Cover Images

Pour FKA Twigs, le fait d’avoir tenu bon après avoir déposé plainte contre Shia LaBeouf est tout bonnement « le plus grand exploit » de toute sa vie. Pour rappel, la chanteuse accuse son ex de l’avoir agressée et abusée sexuellement et psychologiquement durant leur relation qui a duré entre 2018 et 2019 tandis qu’ils s’étaient rencontrés sur le tournage de Honey Boy.

« L’un des plus grands exploits de toute ma vie a été de rester calme. C’est l’une des choses dont je suis la plus fière, d’avoir pu partir en tournée et faire des interviews, rester gracieuse et garder ce calme », a confié l’artiste à GQ. « Je ne sais même pas si c’est bien ou mal d’avoir pu faire ça. Je considère cela comme un témoignage de mon éducation et un témoignage de combien j’aime mon art et de tout ce que je veux montrer aux personnes qui ont acheté des billets pour mon concert, parce que parfois c’était si difficile. »

Montrer l’exemple

En déposant cette plainte, FKA Twigs n’a pas seulement pensé à elle, mais aussi aux autres victimes ainsi qu’à ses futurs enfants. « Cela l’emportait sur ce que je ressentais à propos de ce que les gens pouvaient penser de moi, positivement ou négativement », a-t-elle poursuivi. « Si jamais j’ai des enfants, je veux qu’ils sachent que je me suis défendue, et c’est important. Et parfois, se défendre, c’est le bordel. Parfois, ça peut causer plus de traumatismes, et parfois ça peut diviser. Les gens ne s’attendent pas à ce que vous vous défendiez, mais je l’ai fait et j’en suis fière, et ce qui m’est arrivé n’était pas bien. »

Depuis le dépôt de cette plainte en décembre 2020, Shia LaBeouf a continuellement nié toute agression. Et alors que les deux parties ont échoué a trouvé un accord, un procès a été fixé à avril 2023.