Tyler Perry raconte sa conversation avec Will Smith pour le calmer après la Gifle

COULISSES Pour le réalisateur, le geste de Will Smith trouve sa source dans un traumatisme de l'enfance

20 Minutes avec agences
— 
L'acteur Will Smith en pleine discussion avec le réalisateur Tyler Perry et son collègue Denzel Washington après avoir giflé Chris Rock aux Oscars
L'acteur Will Smith en pleine discussion avec le réalisateur Tyler Perry et son collègue Denzel Washington après avoir giflé Chris Rock aux Oscars — Los Angeles Times/Polaris/Starface

Tyler Perry était présent lors de la dernière cérémonie des Oscars quand Will Smith a infligé la désormais célèbre gifle à Chris Rock, et il avait pris sur lui d’aller parler à l’acteur pour le calmer. Un moment sur lequel le réalisateur a bien voulu revenir alors qu’il s’entretenait avec la présentatrice de CBS Mornings, Gayle King, lors du Festival du Film de Tribeca.

« J’étais là, au plus près. Je suis parti en avance pour aller voir comment allait Chris parce que ce qui était arrivé était mal, sans conteste, et j’ai tenu à le dire à Will », a déclaré Tyler Perry durant cet entretien relayé par Deadline.

Un trauma jamais réglé

« Il était dévasté », a continué Tyler Perry à propos de Will Smith. « Il ne pouvait pas croire ce qu’il s’était passé. Il ne pouvait pas croire ce qu’il avait fait. Et, en regardant cet homme dans les yeux, j’ai dit, “Qu’est-ce que tu fais ? C’est ton grand soir… Tu as fait tout ce chemin pour gagner un Oscar”. C’était l’un des moments de gloire qu’il voulait désespérément voir arriver dans sa carrière. »

À la suite de cet incident, Will Smith a été banni des événements organisés par l’Académie des Oscars pour une durée de dix ans. « Je pense qu’il est plongé dans une profonde réflexion, qu’il essaye de comprendre ce qui est arrivé », a poursuivi Tyler Perry, pour qui le geste de Will Smith prend peut-être sa source dans un traumatisme qui date de l’enfance.

En effet, l’acteur a confié dans sa récente autobiographie n’avoir jamais pu se pardonner de « ne pas avoir été capable de protéger sa mère quand il avait 8 ans ». « Je connais ce sentiment… Et si ce trauma n’est pas réglé comme il faut en grandissant, il va ressortir dans les moments les plus horribles et inappropriés », a conclu Tyler Perry.