Johnny Depp veut « reprendre le cours de sa vie », assure son avocate avant les derniers jours du procès

PROCES La vedette de la saga « Pirates des Caraïbes » poursuit en diffamation son ex-femme

20 Minutes avec AFP
— 
L'acteur Johnny Depp
L'acteur Johnny Depp — Polaris / Starface

Johnny Depp veut « reprendre le cours de sa vie », a assuré ce vendredi son avocate, au dernier jour des débats d’un procès pour diffamation qu’il intente à son ex-femme Amber Heard, devant un tribunal américain où ont été révélés les détails les plus scabreux d’une relation « toxique » entre les deux acteurs.

L’acteur aurait « tout perdu »

« Il y a six ans jour pour jour, le 27 mai 2016, Amber Heard est entrée dans un tribunal et a déposé une fausse plainte pour violences conjugales contre son mari depuis 15 mois, Johnny Depp », a affirmé Camille Vasquez. Elle « ne voulait pas seulement le divorce, elle voulait le ruiner », a-t-elle ajouté.

Un autre de ses avocats, Ben Chew, a rappelé que « jamais aucune femme avant Amber Heard n’avait accusé M. Depp d’avoir levé la main sur elle en 58 ans, et aucune ne l’a fait depuis ».

Johnny Depp « a tout perdu » et a été « supprimé par Hollywood » après les accusations de son ex-compagne, a affirmé l’avocat, soulignant que l’acteur « soutient et croit en » le mouvement Me Too, qui dénonce les violences faites aux femmes.

Un « monstre »

La vedette de la saga « Pirates des Caraïbes » poursuit en diffamation son ex-femme, qui avait écrit dans une tribune publiée par le Washington Post en 2018 être « une personnalité publique représentant les violences conjugales », sans nommer Johnny Depp.

« Elle ne l’a pas mentionné, elle n’avait pas à le faire. Tout le monde savait de qui et de quoi parlait » Amber Heard, a noté Ben Chew. L’acteur réclame 50 millions de dollars en dommages et intérêts, estimant que la tribune a ruiné sa carrière et sa réputation.