Danny Boyle espère que John Lydon va détester sa série biopic sur les Sex Pistols

PUNK Le réalisateur s’attend juste à ce que le légendaire Johnny Rotten soit fidèle à lui-même

20 Minutes avec agences
— 
Le cinéaste Danny Boyle
Le cinéaste Danny Boyle — Nils Jorgensen/Cover Images

A quelques jours de la première de Pistol, sa série biopic sur les Sex Pistols, Danny Boyle nourrit un espoir plutôt déconcertant. En effet, le réalisateur espère que John Lydon, alias Johnny Rotten, le chanteur du groupe de légende, dira le plus grand mal de sa série !

« J’aime Lydon pour ce qu’il a fait et je n’ai pas envie qu’il aime (la série) – je veux qu’il l’attaque. Je pense que c’est son droit absolu. Pourquoi est-ce que vous changeriez un comportement que vous avez eu toute votre vie ? », a déclaré le cinéaste lors d’un entretien accordé au Guardian.

Un génie

Depuis l’annonce de la série, John Lydon s’est insurgé à plusieurs reprises contre ce qu’il considère comme « un conte pour classe moyenne » et « une réécriture de l’histoire », arguant qu’il n’a jamais donné son accord à la production. Or, l’artiste aurait tout simplement refusé toute prise de contact avec Danny Boyle. Pourtant, ce dernier affirme avoir tenté d’impliquer le chanteur dans le projet qui, rappelons-le, est adapté de Lonely Boy : Tales From A Sex Pistol, le livre de Steve Jones, le guitariste du groupe.

Là-dessus, autant Danny Boyle admire la figure de John Lydon qu’il n’hésite pas à qualifier de « génie », autant le point de vue de Steve Jones était bien plus adapté à une telle entreprise. « C’est comme jeter un œil par le trou de la serrure. Ça vous permet d’observer le groupe dans son ensemble. Mais vous devez prendre conscience de la présence d’un génie, et il s’agit de Rotten. C’est la personne qui a tout changé, une figure culturelle clef dans notre paysage », a conclu Danny Boyle.

Pistol débarque sur Disney+ le 31 mai.