Courtney Love regrette que son soutien pour Johnny Depp ait été rendu public

CYBERHARCELEMENT La rockeuse de Hole ne veut pas prendre part au harcèlement en ligne dont Amber Heard est victime

Caroline Madjar (Cover Media)
La chanteuse Courtney Love
La chanteuse Courtney Love — Zuma / Starface

Ce week-end, le soutien de Courtney Love envers Johnny Depp a fait le tour de la Toile. Une amie de la chanteuse de Hole a publié sur son compte Instagram, en Story, une vidéo de la star expliquant que l’acteur de Pirates des Caraïbes lui avait sauvé la vie en 1995, alors qu’elle faisait une overdose au Viper Room, qui appartenait à l’interprète de Jack Sparrow.

Elle explique également que lorsqu’elle replongeait dans ses addictions, Johnny Depp a été là pour sa fille, Frances Bean Cobain. Seulement voilà, Courtney Love regrette aujourd’hui que cette prise de parole ait été publiée sans filtre, « à la suite d’un malentendu en message privé », et pour une bonne raison.

« Je veux montrer un soutien neutre à un ami. Je ne veux pas harceler. J’ai été suffisamment harcelée moi-même. (…) Je ne veux en aucun cas contribuer à plus de harcèlement en ligne envers quelqu’un qui est actuellement en train de le subir comme jamais personne auparavant. Jamais », déclare la chanteuse grunge sur Instagram.

Mea culpa

« Dans mon programme de guérison de l’addiction, il est dit que quand on a eu tort, il faut l’admettre immédiatement. J’ai eu tort. La seule chose à garder de ce qui a été posté, c’est que j’ai dit que nous devrions tous arrêter de nous réjouir du malheur d’autrui et montrer sincèrement de l’empathie pour les deux parties. Si j’ai blessé quelqu’un, que cette personne accepte mes excuses », a-t-elle ajouté.

Depuis le début du procès en diffamation intenté par Johnny Depp contre Amber Heard, la star d’Aquaman est la cible des internautes, jusqu’aux célébrités, comme Lance Bass, qui tournent son témoignage en dérision. Pour rappel, l’actrice a détaillé à la barre avoir été victime d’actes d’une violence extrême qu’elle attribue à Johnny Depp jusqu’à leur divorce. L’acteur d’Ed Wood, de son côté, a témoigné avoir subi des violences physiques et psychologiques récurrentes et cruelles de la part de son ex-femme. Le procès reprend aujourd’hui et devrait se terminer le 27 mai.