Johnny Depp a « attrapé Amber Heard par les cheveux et lui mettait des coups », témoigne la sœur de l’actrice au procès

COMPTE RENDU La sœur d'Amber Heard est la première à témoigner avoir vu l'acteur frapper son ex-épouse

P.B. avec AFP
— 
Whitney Henriquez, la soeur d'Amber Heard, a témoigné le 18 mai 2022 au procès en diffamation intenté par Johnny Depp à son ex-épouse.
Whitney Henriquez, la soeur d'Amber Heard, a témoigné le 18 mai 2022 au procès en diffamation intenté par Johnny Depp à son ex-épouse. — Kevin Lamarque/AP/SIPA

Depuis le début du procès, on assiste essentiellement à une bataille « parole contre parole ». Amber Heard assure, photos de bleus à l’appui, que Johnny Depp l’a régulièrement frappée pendant plusieurs années, et l’acteur jure qu’il n’a jamais levé la main sur son ex-épouse. Mais pour la première fois, mercredi, les accusations d’Amber Heard ont été directement corroborées par un témoin à la barre : par sa sœur, Whitney Henriquez, qui a dit aux jurés avoir assisté à une violente dispute entre les époux.



Le 23 mars 2015, un mois après leur mariage, le couple s’échange des insultes « vraiment méchantes » selon Whitney Henriquez, dans leur duplex de Los Angeles. Elle veut emmener sa soeur dans l’appartement voisin qu’elle habite. Mais Johnny Depp « monte les escaliers en courant et me frappe dans le dos », a-t-elle dit à la barre. « J’entends Amber crier ''Putain, touche pas à ma soeur'', elle le frappe et un coup fait mouche. Et là, il l’attrape », a-t-elle expliqué. Quand le garde du corps de Johnny Depp se précipite, « il l’avait déjà attrapée par les cheveux d’une main et lui mettait des coups de l’autre », a affirmé Whitney Henriquez.

Le garde parvient finalement à éloigner l’acteur et elle emmène sa soeur dans une pièce fermée à clé. « J’entends Johnny hurler des insultes, j’entends des bruits de choses qu’on casse », a-t-elle relaté ensuite. Elle a expliqué que le lendemain, elle avait retrouvé les placards à vêtements d’Amber Heard « complètement détruits » et de nombreux objets cassés dans la cuisine. La dispute avait démarré quand l’actrice de 36 ans avait accusé son mari de la tromper, après avoir trouvé dans son téléphone des textos adressés à une autre femme.

Prise de contrôle

Whitney Henriquez a affirmé qu’il s’agissait de la seule dispute violente à laquelle elle a assisté pendant la durée de leur relation. Après cet incident, Mme Henriquez assure que Johnny Depp lui a demandé de signer un accord de confidentialité, ce qu’elle n’a pas fait. Elle a déménagé quelque temps après.

A la barre, elle a aussi expliqué que l’attitude de l’acteur de la saga Pirates des Caraïbes se transformait sous l’emprise de la drogue et de l’alcool. « Quand il était sobre, c’était merveilleux, quand il ne l’était pas, c’était terrible », a-t-elle dit. « S’il se droguait ou s’il buvait, il y avait presque toujours une dispute ». Elle a également raconté la lente prise de contrôle de Johnny Depp sur la vie d’Amber Heard : il demandait au styliste de l’actrice de choisir des tenues de gala « de plus en plus conservatrices », faisait des objections sur certains rôles et refusait qu’elle ait un code confidentiel pour son téléphone portable.

En mai 2016, quand elle a finalement demandé le divorce, Amber Heard « allait mal physiquement, elle pesait 45 kg toute mouillée, elle avait le visage émacié », a raconté sa soeur, âgée de 34 ans.

Une maquilleuse témoigne avoir camouflé des bleus

Mardi, les avocats de Johnny Depp ont tenté de semer le doute dans l’esprit du jury sur les photos de ce qu’Amber Heard présente comme des blessures qu’elle impute à Johnny Depp. Mais au total, quatre témoins ont affirmé avoir vu de leurs propres yeux des bleus et des coupures, tout en reconnaissant, à l’exception de la sœur d’Amber Heard, n’avoir jamais vu Johnny Depp frapper son ex-femme.

Une maquilleuse, Melanie Inglessis, a, elle, confirmé avoir camouflé des bleus et une lèvre ouverte sous un « épais maquillage » en décembre 2015 avant l’émission The James Corden show. « On aurait dit que quelqu’un lui avait mis un petit coup de tête », a-t-elle témoigné.



L’acteur de 58 ans, qui avait témoigné fin avril, a admis un usage important de drogues et d’alcool mais nie avoir jamais levé la main sur Amber Heard et assure que c’était elle qui était violente.

Johnny Depp accuse son ex-épouse d’avoir ruiné sa réputation et sa carrière en affirmant dans une tribune publiée en 2018 par le Washington Post qu’elle avait subi des violences conjugales deux ans plus tôt, sans toutefois citer son nom.

Il lui réclame 50 millions de dollars de dommages-intérêts. L’actrice, connue pour son rôle dans Aquaman, a contre-attaqué et demande le double. Les débats doivent se poursuivre jusqu’au 27 mai, après quoi les sept jurés se retireront pour délibérer.