Netflix répond aux employés en désaccord avec certains de ses contenus

CASH Le service de streaming persiste et signe

20 Minutes avec agences
— 
Manifestation contre Netflix à Los Angeles après la diffusion du spectacle de Dave Chappelle, «The Closer»
Manifestation contre Netflix à Los Angeles après la diffusion du spectacle de Dave Chappelle, «The Closer» — Los Angeles Times/Polaris/Starface

« Si vous n’êtes pas d’accord avec les choix de contenu de Netflix, vous pouvez toujours travailler ailleurs ». C’est en substance le message qu’a envoyé à ses employés le service de streaming, par le biais d’un nouveau memo sur la culture de l’entreprise. Les responsables de la société y précisent la philosophie « Netflixienne » et dans une section intitulée « Expression artistique », on apprend que le service refuse de censurer certains « artistes ou certaines voix », même si des employés les considèrent comme « nocifs ».

« En tant qu’employés, nous soutenons le principe selon lequel Netflix offre une diversité d’histoires, même si nous trouvons certains titres contraires à nos valeurs personnelles. En fonction de votre rôle, vous pouvez être amené à travailler sur des titres que vous percevez comme nuisibles. Si vous avez du mal à soutenir la diversité de notre contenu, Netflix n’est peut-être pas le meilleur endroit pour vous. », peut-on lire dans ce memo relayé par Variety.

Soutien constant

Ce memo a le mérite de détailler et d’entériner une décision éditoriale que Netflix applique déjà depuis longtemps : lors de la polémique autour de Dave Chappelle et de ses déclarations jugées transphobes dans son spectacle The Closer, le service de streaming avait soutenu coûte que coûte le comique, prenant le risque de se mettre à dos certains employés qui soutenaient les droits des personnes transgenres.

Quelques mois plus tard, comme le relaie Variety, un employé avait également été renvoyé de Netflix pour avoir partagé des informations selon lesquelles la société aurait payé plus cher pour s’offrir le spectacle controversé que pour obtenir les droits de la série coréenne Squid Game, un de ses plus gros cartons.

Reste maintenant à savoir ce qu’il va arriver à l’employé qui a fait fuiter ce mémo avant même qu’il ne soit officiel…