Harry Styles suit une psychanalyse depuis la « pause » des One Direction et ça lui a changé la vie

SANTE MENTALE Mais le chanteur a eu du mal à accepter de demander de l’aide

20 Minutes avec agences
— 
Le chanteur Harry Styles
Le chanteur Harry Styles — JOHN NACION/startraksphoto.com/Cover Images

Si Harry Styles est sans doute le One Direction à s’être le plus épanoui en solo, c’est peut-être en partie parce qu’il a choisi de débuter une thérapie après la pause décidée par le groupe en 2016. Néanmoins, si le chanteur britannique se savait vulnérable à l’époque, il n’a pas été évident de demander de l’aide.

« Je pensais que ça voulait dire que j’étais brisé. Je voulais être celui qui pouvait dire qu’il n’en avait pas besoin », a-t-il confié à Better Homes & Garden, avant d’admettre qu’il était en « roue libre » sur le plan émotionnel avant de débuter une psychanalyse.

Se sentir vivant

« Je crois qu’accepter de vivre, d’être heureux et blessé à l’extrême, c’est la seule façon d’être le plus vivant possible. Éclater en sanglots, rire à gorge déployée – je crois qu’il n’y a pas de façon de se sentir plus en vie que ça », a expliqué Harry Styles qui estime qu’il se forçait à être une personne qu’il n’était pas au sein des One Direction.

Et au final, l’artiste l’admet volontiers, ce n’est qu’en signant le contrat pour son premier album solo qu’il s’est enfin « senti libre ».