Au deuxième jour du procès de Johnny Depp contre Amber Heard, l’ami d’enfance de l’acteur descend les accusations de l’actrice

PROCES Isaac Baruch a vécu plus de trois ans sur le même palier que les deux acteurs

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
L'acteur Johnny Depp au Festival de San Sebastien
L'acteur Johnny Depp au Festival de San Sebastien — Sean Thornton/Cover Images

Isaac Baruch connaît Johnny Depp depuis le début des années 80 et vivait dans le même immeuble qu’Amber Heard et l’acteur, qui l’hébergeait gracieusement, au moment de leur mariage. Il a donc été aux premières loges de la relation des deux stars qui s’affrontent depuis lundi au tribunal. La star de Pirates des Caraïbes accuse son ex-femme de diffamation, à la suite d’une tribune publiée dans le Washington Post en 2018 dans laquelle elle se présentait comme une victime de violences conjugales.

Sans surprise, l’ami d’enfance du comédien a pris parti pour celui qui lui a fourni un toit et la possibilité d’exercer son art – la peinture – sans se soucier des fins de mois. Cependant, le témoignage d’Isaac Baruch n’a pas réussi à être ébranlé par la défense d’Amber Heard Il a vécu dans un appartement de l’Eastern Columbia Building à Los Angeles de 2013 à 2016. Un penthouse sur le même pallier que celui de Johnny Depp et Amber Heard. L’acteur, qui possédait plusieurs appartements dans cet immeuble, hébergeait également à ses frais des amis de son ex-femme ainsi que la sœur de cette dernière.

Fatigué

Isaac Baruch a témoigné avoir eu l’occasion de voir Amber Heard à différentes occasions, que ce soit avec et sans maquillage, le point important de la défense et de l’accusation. En effet, Johnny Depp affirme que la star d’Aquaman a mis en scène les blessures au visage que l’on pouvait voir sur des photos devenues virales au moment de leur divorce, datant de 2016. L’ami d’enfance de l’acteur est catégorique : ce 22 mai 2016, quand elle a affirmé avoir été frappée par Johnny Depp, il n’a vu aucune trace de coup. « Je l’ai vue avec du maquillage, sans, apprêtée pour sortir… Pendant trois ans et demi, je l’ai vue sous toutes ses formes. (Le 22 mai 2016) J’inspecte son visage… Je regarde partout et je ne vois rien… Pas une coupure, un bleu, un gonflement, une rougeur. C’est simplement son visage », a-t-il déclaré sous serment, comme le relaie Sky News.

Isaac Baruch a aussi confié qu’il en a voulu à Amber Heard pour avoir « inventé » les abus domestiques. « A propos de ces photos trafiquées qui ont été prises et données aux tabloïds et la fausse histoire ? Et la façon dont elle a essayé d’extorquer un homme avec une fausse affirmation de violence domestique ? Ouais, ça m’a rendu en colère, confus, oui. Ça fait six ans… Suis-je toujours en colère ? Ce que je suis, c’est fatigué et je veux que ça se termine. (…) Tellement de gens ont été affectés par ce mensonge qu’elle a commencé… Je ne suis en colère contre personne. Je veux le meilleur pour elle, pour qu’elle prenne ses responsabilités, guérisse et aille de l’avant. Pour Johnny, sa famille a été complètement déstabilisée par tout ce truc et ce n’est pas juste. Ce qu’elle a fait n’est pas juste, ni ce qui est arrivé à toutes les personnes que ça a affectées, c’est dingue », a-t-il ajouté.

La ligne d’attaque de Johnny Depp dans le procès en diffamation qu’il intente à son ex-femme est de prouver que sa vie a été détruite par les allégations de violence conjugale, autant personnellement que professionnellement. L’acteur, qui réclame 50 millions de dollars à Amber Heard, a déjà perdu son procès contre le Sun qui l’avait qualifié de « frappeur de femme », ce que la justice britannique avait estimé comme « substantiellement vrai ».