Denzel Washington dévoile ce qu’ils se sont dit avec Will Smith juste après sa gifle

RELIGION L’acteur de « Equalizer » était venu calmer son collègue avec Tyler Perry aux Oscars

Caroline Madjar (Cover Media)
Les acteurs Denzel Washington et Will Smith aux Oscars
Les acteurs Denzel Washington et Will Smith aux Oscars — Los Angeles Times/Polaris/Starface

Quels mots ont bien pu trouver Denzel Washington et Tyler Perry pour apaiser les tensions alors que Will Smith était furieux après avoir giflé Chris Rock aux Oscars ? Eh bien, contre toute attente, le trio a prié. La raison ? D’après la star de Equalizer, son collègue s’est vraiment fait avoir par « le diable », et ce n’est pas une blague.

« Il y a cette phrase qui dit "Quand le diable t’ignore, alors tu sais que tu fais quelque chose de mal". Le diable va se dire "Oh non, laisse le tranquille, c’est mon préféré". Inversement, quand le diable vient à toi, peut-être est-ce parce qu’il essaye de faire quelque chose de bien. Et pour une raison quelconque, le diable a mis la main sur cette circonstance cette soirée-là », a expliqué avec aplomb Denzel Washington à Variety.

Prêchi-prêcha

L’acteur avait été rejoint par le réalisateur Tyler Perry et on a pu les voir se concerter juste après la claque infligée à Chris Rock. De concertations, il s’agissait en réalité de « quelques prières » dites par le cinéaste.

« Je ne vais pas dire ce dont nous avons parlé, mais par la grâce de Dieu, ça aurait pu tout aussi bien être l’un d’entre nous. Qui sommes-nous pour juger ? Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants de la situation, mais je sais que la seule solution était de prier, tel que je vois les choses », a-t-il ajouté.

De la Scientologie aux « mega church »

Si Hollywood était, il y a encore quelques années, le terrain de jeu préféré de l’Église de Scientologie, avec Tom Cruise en porte-parole de choix, depuis quelque temps, le mouvement évangélique a visiblement fait une OPA réussie sur la cité des anges et ses illustres habitants. Jada Pinkett Smith avait d’ailleurs admis s’être éloignée de l’Église de Scientologie avoir y pris des cours. L’actrice et Will Smith avaient même monté une école proche du mouvement.

Mais aujourd’hui, de Chris Pratt (qui a rencontré sa deuxième épouse, Katherine Schwarzenegger, sur les bancs de la Hillsong Church) à Justin Bieber (qui a mis fin à ses addictions, selon lui, grâce à la même paroisse), tous ont leur clocher de référence. Rares sont les acteurs à dénoncer ces églises. Seul Elliot Page s’y était risqué.

Denzel Washington adhère à la Church of God in Christ, dont son père était un des pasteurs, une église pentecôtiste. Tyler Perry, quant à lui, estime devoir son succès à Dieu, une foi qu’il explore dans ses créations artistiques, ainsi que son site officiel l’explique. Lui aussi est à classer parmi les évangéliques. Tout comme Kanye West peu avant de lancer sa campagne présidentielle, il est passé par le pupitre de la Lakewood Church, menée par le télévangéliste Joel Osteen, et qui affichait un bénéfice net de 59 millions de dollars en 2017.

Pour la petite anecdote, l’année dernière, un plombier venu faire quelques menues réparations dans cette « mega church » a vu « environ 500 enveloppes tomber du mur » qu’il venait de casser dans les toilettes, contenant des centaines de milliers de dollars en cash et en chèques, comme le rapportait CNN en décembre. L’argent serait lié à un vol datant de 2014, lorsqu’un coffre-fort de l’église avait été forcé – 600.000 dollars avaient été dérobés, représentant une semaine de dons des fidèles. Sans doute un miracle.