David Cronenberg vend sous forme de NFT une photo de ses calculs rénaux

WTF Le cinéaste semble autant amateur de bizarreries que de cryptomonnaies

20 Minutes avec agences
— 
Le réalisateur David Cronenberg
Le réalisateur David Cronenberg — Piero Oliosi / Polaris / Starface

David Cronenberg revient avec un nouveau projet… et malheureusement pour les fans du maître canadien du film d'horreur, ce n’est pas un long-métrage. En revanche, les amateurs de crypto et de NFT seront sans doute ravis d’apprendre que le cinéaste s’est associé à une plateforme de vente en jetons non-fongibles, SuperRare, pour proposer… ses calculs rénaux !

Que pourront obtenir les acheteurs sur le site d’enchères lorsqu’ils feront l’acquisition de ce NFT ? Tout simplement une copie digitale, avec preuve de « propriété », d’une photo des calculs rénaux du réalisateur de Crash, qu’il conserve depuis des années.

« Je trouve que cette photo est très belle, d’une manière un peu bizarre », a déclaré à Newsweek David Cronenberg.

Pas horrible

A ceux qui paraissent horrifiés par cette image effectivement un peu bizarre, David Cronenberg a une réponse, et non, ce n’est pas pour faire concurrence à certaines influenceuses qui vendent l’eau de leur bain après usage.

« Ce qu’il se passe à l’intérieur d’un corps n’est pas horrible, c’est fantastique et très beau. Mon corps a fait beaucoup d’efforts pour créer ces formes incroyables », a-t-il ajouté.

Autre détail qui devrait intéresser ceux qui se passionnent pour la carrière du réalisateur : cette œuvre artistique (intitulée Kidney Stones and Inner Beauty, c’est-à-dire Calculs Rénaux et la Beauté Intérieure) est une référence implicite à son prochain film, Crimes of the Future. Viggo Mortensen y incarne un artiste dont les performances consistent à s’enlever de manière chirurgicale ses propres organes en public.

Ce n’est pas la première fois que David Cronenberg se lance dans le monde des NFTs, puisqu’il avait déjà vendu (pour l’équivalent de 90.000 dollars) sous cette forme-là un court-métrage intitulé The Death of David Cronenberg, où il se confrontait à son propre cadavre. Tout un univers !