La visite du prince William et de Kate Middleton au Belize a été perturbée par des manifestations anti-royalistes

PAS LES BIENVENUS Le couple royal n'était pas le bienvenu dans certains villages

20 Minutes avec agences
— 
La duchesse et le duc de Cambridge à leur arrivée à l'aéroport international Philip S. W Goldson de Belize
La duchesse et le duc de Cambridge à leur arrivée à l'aéroport international Philip S. W Goldson de Belize — DPPA/Starface

La grande tournée du prince William et de Kate Middleton dans les Caraïbes a mal commencé. Des manifestations anti-royalistes ont en effet perturbé la visite des Cambridge, qui sont arrivés au Belize ce dimanche. Avant même qu’ils ne se soient posés sur le tarmac, ils ont dû annuler leur visite d’une ferme de cacao dans le village d’Indian Creek.

Des manifestants étaient prêts à accueillir le futur monarque du Royaume-Uni, en raison d’un conflit autour du lieu d’atterrissage de l’hélicoptère royal : il devait en effet se poser sur le terrain de football du village… Certains habitants d’Indian Creek sont également en conflit avec une des ONG des Cambridge à propos de terres ancestrales.

Faire bonne figure quand même

Fidèles à leur maîtrise parfaite de leur communication, William et Kate n’ont pas fait mention de l’accueil qui leur était réservé dans ce village et ont préféré relayer leur rencontre avec des habitants de Hopkins. Au milieu d’une danse traditionnelle, le prince s’est même lâché en dansant un rock.

« Wow ! Quel accueil ! C’était un privilège de passer du temps avec la communauté Garifuna et de vivre certaines de leurs traditions, ici à Hopkins. Merci Mama G d’avoir organisé un événement aussi spécial ! », a posté le couple en légende d’une vidéo sur Instagram.

La visite doit se poursuivre en Jamaïque et aux Bahamas, deux autres pays du Commonwealth.