Guerre en Ukraine : La reine Elizabeth II refuse de prêter ses armes de collection au Moscow Kremlin Museums

REPRESAILLES L’institution russe a dû suspendre son exposition

Caroline Madjar (Cover Media)
La reine Elizabeth II
La reine Elizabeth II — Cover Images

En raison de la guerre lancée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine, la reine Elizabeth II a refusé de prêter ses armes de collection au Kremlin Museums. Trois épées du 17e siècle de la Royal Armouries ainsi que d’autres objets de combat anciens avaient été envoyés à Moscou pour y être montrés dans le cadre de l’exposition The Duel : from Trial by Combat to a Noble Crime. Tout a été réexpédié à sa propriétaire.

La reine a fait savoir, par l’intermédiaire de la Royal Collection qui gère son patrimoine historique, que sa « décision de suspendre le prêt de trois épées de la Royal Collection au Kremlin Museums de Moscou a été prise mi-février ». Vladimir Poutine a lancé son invasion de l’Ukraine le 24 février.

Exposition suspendue

La reine du Royaume-Uni n’est pas la seule à avoir fait ce choix pour montrer son désaccord avec la guerre engagée. Plusieurs musées européens avaient eux aussi prêté des objets et ont demandé leur retour. « Cela reflète le processus engagé par d’autres collections importantes européennes concernant les objets qui devaient faire partie de cette exposition », ajoute la Royal Collection dans un communiqué transmis au Guardian.

De fait, l’événement, qui devait ouvrir ses portes le 4 mars a été reporté à une date indéterminée. Le musée a déclaré de son côté qu’il remaniait son exposition « sans la participation européenne ». Un processus qui risque d’être cependant pour le moins compliqué puisque « le cœur du projet » est justement les objets prêtés par les musées européens. Par ailleurs, l’exposition était sponsorisée par un milliardaire proche de Vladimir Poutine, Alisher Usmanov, sanctionné financièrement par le Royaume-Uni, l’Europe et les Etats-Unis.