Royaume-Uni : Absent de l’hommage au prince Philip, Harry est accusé de « snober » la reine

DEFAITE DE FAMILLE Un de ses porte-parole a indiqué que le prince Harry espérait pouvoir rendre visite à sa grand-mère « prochainement »

20 Minutes avec AFP
Le prince Harry lors des funérailles du Prince Philip en avril 2021
Le prince Harry lors des funérailles du Prince Philip en avril 2021 — Victoria Jones/WPA Pool/Shutters/SIPA

Il ne fera pas le déplacement. Le prince Harry a été accusé ce samedi de « snober la reine » en décidant de ne pas se rendre au Royaume-Uni pour assister à une cérémonie religieuse en l’honneur de son grand-père le prince Philip, époux d’Elisabeth II, décédé en avril dernier. Un porte-parole d’Harry a annoncé vendredi soir que le prince manquerait l’hommage à son grand-père à la fin du mois, sans donner d’explication, mais en précisant qu’Harry espérait pouvoir rendre visite à la reine « prochainement ».

Dans les colonnes du journal The Sun, qui titre ce samedi « Harry snobe Philip », Angela Levin, auteure d’un livre sur le petit-fils de la reine, estime que le prince « snobe non seulement le duc d’Edimbourg [Philip] mais surtout, il snobe la reine » par son absence.

Une histoire de protection policière ?

Harry et son épouse Meghan ont fait le choix en 2019 de se mettre en retrait de la famille royale britannique et vivent désormais en Californie. Cette décision a mécaniquement privé le couple de la protection policière qui leur était jusque-là accordée au Royaume-Uni, aux frais du contribuable.

Harry a proposé de prendre en charge les frais et conteste à présent devant la justice le refus qui lui a été opposé par le ministère de l’Intérieur. Harry « a tort sur toute la ligne, s’il vient pour un évènement royal, il aura la protection policière », estime Angela Levin.

Une cérémonie à laquelle Elisabeth II devrait assister

La cérémonie en l’honneur du prince Philip, décédé en avril dernier à l’âge de 99 ans, doit avoir lieu le 29 mars. La reine Elisabeth II doit y assister mais sa présence reste en suspens après plusieurs mois de santé fragile et quelques semaines après avoir attrapé le Covid-19.

La monarque, qui aura 96 ans le mois prochain, a fait savoir vendredi qu’elle n’assisterait pas lundi à Londres à un service religieux à l’abbaye de Westminster, qui devait marquer sa première grande sortie depuis des mois.

Les apparitions de la souveraine sont devenues rares. Après avoir passé une nuit à l’hôpital en octobre, pour des « examens préliminaires » sur lesquels aucun détail n’a jamais été donné, la souveraine, qui a célébré en février ses 70 ans de règne, s’est limitée à des « tâches légères » au château de Windsor, sur avis de ses médecins.