Britney Spears signe un contrat de 15 millions de dollars pour écrire ses mémoires

EDITION La chanteuse américaine devrait raconter dans un livre ses treize années passées sous la tutelle de son père et son combat pour en sortir

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
La chanteuse Britney Spears
La chanteuse Britney Spears — INSTARimages/Cover Images

Quinze millions de dollars. C’est le montant, annoncé par plusieurs médias, du contrat passé entre Britney Spears et la maison d’édition Simon & Schuster pour que la star écrive ses mémoires.

Il s’agit d’un des plus gros contrats d’édition de ces dernières années, après le couple Obama qui a négocié 60 millions de dollars avec Penguin Random House en 2017. Bill Clinton avait obtenu 15 millions de dollars pour ses mémoires présidentielles, My Life, en 2001.

D’après Page Six, qui a été le premier à relayer l’information, la chanteuse devrait aborder sa carrière ainsi que ses treize années passées sous tutelle.

L’interprète de Toxic a réussi à mettre fin à la procédure l’année dernière, lorsque la juge Brenda Penny l’a autorisée à choisir elle-même son avocat.

D’autres procès en vue

Cette décision était survenue après un témoignage poignant de la star, qui avait été autorisée à s’exprimer à la barre pour la première fois depuis sa mise sous tutelle. Britney Spears y avait détaillé comment, depuis plus d’une décennie, elle ne pouvait prendre aucune décision, jusqu’à sa contraception, et accusé son père, Jamie Spears, son tuteur depuis 2007, d’abus.

Aujourd’hui, Britney Spears continue de se battre contre sa famille, aidée par son avocat, Mathew Rosengart. Ce dernier tente de prouver que Jamie Spears a détourné une partie de la fortune de sa fille. Une audience est également prévue le 27 juillet concernant l’espionnage constant dont l’accuse Britney Spears. Un ancien agent de sécurité affirme, de son côté, que tous les moyens de communication de la chanteuse étaient sous le contrôle de son père, qui avait également fait installer un micro dans sa chambre à coucher.

Britney Spears est aussi en guerre contre sa petite-sœur, Jamie Lynn, qui vient de sortir ses mémoires, Things I Should Have Said. L’interprète de Stronger lui a envoyé une mise en demeure lui intimant de ne pas faire la promotion de son ouvrage sur son nom et l’accuse d’avoir écrit des mensonges.

Britney Spears et les éditions Simon & Schuster n’ont pas encore commenté leur accord.