Bappi Lahiri, roi du disco indien et de Bollywood, est mort à 69 ans

DECES Il avait fait danser tout le pays, et une partie du monde, dans les années 1970-1980

20 Minutes avec AFP
Bappi Lahiri, le roi du disco indien, s'est éteint à 69 ans
Bappi Lahiri, le roi du disco indien, s'est éteint à 69 ans — Hindustan Times/Shutter/SIPA

Il était une star de Bollywood et le « roi du disco » indien. Bappi Lahiri est décédé à l’âge de 69 ans, a annoncé sa famille. Sa mort est survenue mardi soir à  Bombay​, a déclaré de son côté Deepak Namjoshi, directeur de l’hôpital CritiCare, cité par l’agence Press Trust of India. Il souffrait de multiples problèmes de santé. Plusieurs stars internationales avaient collaboré avec lui, du rappeur américain  Snoop Dogg à la chanteuse britannique Samantha Fox.

Dans un communiqué, la famille du chanteur-compositeur se dit « profondément triste » et son épouse ainsi que ses deux enfants souhaitent « amour et protection à son âme ». Hospitalisé à Bombay un mois, il avait pu sortir lundi. Mais sa santé s’étant détériorée mardi, il a de nouveau été transporté à l’hôpital où il est décédé des suites d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil peu avant minuit.

L’Inde a dansé sur ses tubes dans les années 1970-1980

Né au Bengale Occidental, dans une famille de musiciens, on lui attribue la popularisation du disco en Inde. Ses fans ont dansé, dans les années 1970-80, sur ses tubes produits pour les films de Bollywood, comme Chalte Chalte, Disco Dancer et Sharaabi.

Portant toujours de grosses chaînes en or et des lunettes de soleil, Bappi Lahiri avait collaboré avec Samantha Fox pour le film hindi de 1995 Rock Dancer. Il avait aussi enregistré avec Snoop Dogg le titre pendjabi Patiala Peg en 2015. La star avait également prêté sa voix au doublage en hindi de stars de films hollywoodiens.

« Toutes les générations pouvaient s’identifier dans ses oeuvres »

Le Premier ministre indien Narendra Modi lui a rendu hommage mercredi sur Twitter, estimant que sa musique « touchait tout le monde, exprimait à merveille maintes émotions », au point que « toutes les générations pouvaient s’identifier dans ses oeuvres ». « Sa nature pleine de vie manquera à tout un chacun. Nous sommes peinés par sa disparition. Condoléances à sa famille et à ses admirateurs », a ajouté le dirigeant indien.

La voix de Bappi Lahiri « a fait danser des millions de personnes, moi y compris », a tweeté la star de Bollywood Akshay Kumar : « Merci pour tout le bonheur que tu as apporté à travers ta musique ».