Le prince Harry sait comment prendre du temps pour lui afin de préserver sa santé mentale

BIEN-ÊTRE Le mari de Meghan Markle a peut-être oublié qu’il a un emploi du temps un peu plus flexible que la moyenne

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
Le prince Harry
Le prince Harry — Dutch Press Photo/Cover Images

Comment ne pas se noyer sous le poids des responsabilités et contraintes du quotidien ? Le prince Harry a la solution : prendre du temps pour soi. Et il donne même un exemple en levant le voile sur sa vie de tous les jours.

« L’un des enfants est parti à l’école. L’autre fait une sieste. Vous avez une pause dans votre programme. Comme pour faire du sport, sortir promener le chien, aller vous promener dans la nature, ou peut-être méditer », affirme le père d’Archie et  Lilibet lors d’une  discussion avec  Serena Williams pendant l’événement de l'entreprise BetterUp, qui a  embauché le prince.

Le fils du prince Charles affirme qu'il s’accorde 30 à 45 minutes chaque matin pour se concentrer sur lui-même.

Win-win

Le prince Harry laisse entendre également qu’il ne s’applique pas cette règle qu’à lui-même, mais aussi aux employés de la  fondation qu’il a créée avec son épouse, Meghan Markle. Laisser du temps libre aux travailleurs « augmente leur potentiel, leurs performances au travail et aussi à la maison ». Une attitude gagnant-gagnant puisque « en tant qu’employeur, on vous remercie, on obtient plus de choses de moi qu’on pourrait le croire, mais vous créez également plus de possibilités pour ces individus quand ils rentrent à la maison en leur permettant d’être là pour leurs amis et leur communauté, être le parent qu’ils doivent être pour leurs enfants. Donc c’est un cycle complet qui signifie, au final, que tout le monde autour de vous en bénéficie. C’est mon point de vue », conclut-il.

Qui eût cru que le petit-fils de la reine Elisabeth II partageait le même point de vue que Philippe Poutou, candidat NPA à l’élection présidentielle, qui défend la semaine de 28 heures sur quatre jours et la mise en place d’une sixième semaine de congés payés…