Kanye West affirme avoir une deuxième sextape de Kim Kardashian, elle répond

SEXTAPE La star de la téléréalité s’est fait connaître du grand public avec la diffusion non consentie d’une vidéo de ses ébats avec son ex, Ray J

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
Les ex-époux Kanye West et Kim Kardashian
Les ex-époux Kanye West et Kim Kardashian — Instar/Eliot/Starface

En 2007, le monde découvrait l’existence de Kim Kardashian par le biais d’une sextape enregistrée en 2003 avec son compagnon de l’époque, Ray J. Une diffusion non consentie par la principale intéressée qui n’était pas sans rappeler le parcours de Paris Hilton, son ancienne patronne, elle aussi  victime du même procédé. Si l’affaire est depuis longtemps enterrée,  Kanye West, en cours de divorce avec la fondatrice de  Skims, affirme qu’il existe une deuxième vidéo des ébats de la mère de ses enfants avec son ex.

Le rappeur a expliqué dans l’émission Hollywood Unlocked avoir « obtenu l’ordinateur portable de Ray J en personne » dans lequel se trouve cette deuxième vidéo. « J’ai rencontré cet homme à l’aéroport, pris un avion pour rentrer lui donner à 8h00, le lendemain matin. Elle a pleuré quand elle l’a vu. Et vous savez pourquoi elle a pleuré en voyant l’ordinateur ? Parce qu’il représente combien elle a été utilisée par d’autres. Il représente combien les gens ne l’aimaient pas et la voyaient juste comme une marchandise », a assuré Ye.

Faux !

Kim Kardashian a immédiatement répondu aux affirmations de Kanye West. Si elle ne nie pas qu’il lui a bien remis l'ordinateur portable en question, « il n’y avait rien de sexuel » dedans, « qui n'avait pas été vu », « seulement une vidéo dans un avion à destination de Mexico et une autre dans un club et un restaurant lors de ce même voyage », a-t-elle fait savoir par le biais d’un communiqué, transmis à People. « Kim maintient qu’elle n’a pas connaissance de l’existence d’une seconde sextape. Vingt ans après, elle souhaite sincèrement refermer ce chapitre et se concentrer plutôt sur les choses positives qu’elle continue de faire en tant que mère,  femme d’affaires et militante pour la  réforme judiciaire », ont ajouté les représentants de la star.