Cardi B gagne son procès en diffamation contre la YouTubeuse Tasha K

VICTOIRE La blogueuse devra verser 1,25 million de dollars de dédommagement à la rappeuse qui avait témoigné être devenue suicidaire à cause des fake news propagées

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Cardi B
La chanteuse Cardi B — RobinLori/INSTARimages.com

C’est une victoire importante pour Cardi B. La rappeuse, qui s’était engagée personnellement depuis deux semaines dans un  procès très médiatique contre la YouTubeuse Tasha K, a réussi à convaincre la justice que les fausses rumeurs, diffusées sur les réseaux sociaux, étaient de la diffamation pure et simple, comme l’a relayé People.

Résultat : la cour lui a octroyé 1,25 million de dollars de dommages et intérêts. Les faits qui sont reprochés à la blogueuse, de son vrai nom Latasha Kebe, incluent notamment la diffamation, l’atteinte à la vie privée, et l’infliction intentionnelle de détresse émotionnelle. Sur son compte YouTube, elle avait affirmé par exemple que Cardi B était une prostituée, qu’elle avait trompé son mari Offset, ou encore qu’elle avait contracté des MST.

Suicidaire

Autant de remarques jugées « dégradantes » et qui s’apparentaient à du harcèlement, selon Cardi B et ses avocats. La rappeuse est venue elle-même à la barre pour témoigner et affirmer qu’elle était devenue suicidaire à force d’être confrontée à ces fake news. « Je me sentais suicidaire (…) Seule une personne vraiment maléfique pourrait faire ce genre de truc », avait déclaré l’interprète de Bodak Yellow.

Tasha K s’est contentée de cette déclaration sur Twitter après l’annonce du verdict : « Mon mari, mes avocats et moi nous sommes battus très fort. Je tiens à les remercier pour les longues heures et les nuits blanches qu’ils ont passées… La situation ne peut que s’améliorer. Je vous vois tous dans quelques jours. Retour au travail. »

La blogueuse peut encore faire appel, auquel cas l’affaire sera portée devant la cour d’appel fédérale.