Holly Madison balance sur Hugh Hefner et la Playboy Mansion

SORDIDE La vie n'était pas rose pour les bunnies

20 Minutes avec agences
— 
L'ancienne Playmate Holly Madison et le fondateur du magazine «Playboy» Hugh Hefner
L'ancienne Playmate Holly Madison et le fondateur du magazine «Playboy» Hugh Hefner — Scott Kirkland/INFphoto.com

Fini les secrets de la Playboy Mansion. Dans un nouveau documentaire, intitulé justement Secrets of Playboy, plusieurs anciennes compagnes de Hugh Hefner, le tout-puissant créateur du magazine érotique,  décédé à 91 ans en 2017, ont décidé de lever le voile sur ce qu’il se passait en coulisses. Holly Madison, Playmate et petite amie de  Hugh Hefner entre 2001 et 2008, aujourd’hui âgée de 42 ans, décrit la maison, dans laquelle le patron du magazine vivait entouré de jeunes femmes et y organisait des fêtes, comme une « secte ».

« Il passe pour quelqu’un de bienveillant et de généreux, surtout quand on le voit dans cette ambiance, parce qu’il fait passer du bon temps à tous ses amis et qu’il rayonne. Et vous commencez à construire cette image dans votre tête de quelqu’un qui ne peut vraiment pas faire de mal. Maintenant, en regardant en arrière sur mon temps à Playboy, ça me fait penser à une secte », explique-t-elle dans le documentaire, dont des extraits ont été partagés par People. « C’était très facile de s’isoler du monde extérieur là-bas. Vous aviez un couvre-feu à 21 heures. On nous encourageait à ne pas recevoir d’amis – on n’avait pas vraiment le droit de partir, sauf si c’était des vacances en famille ».

Sexe automatique

Holly Madison raconte également comment les relations intimes – pas franchement débridées – avec le vétéran de l’industrie du sexe étaient « organisées », presque de façon automatique. « Le sexe se passait toujours un peu pareil, à la même heure, comme si c’était la même nuit qui se répétait. On sortait en boîte tous les mercredis et vendredis et on s’attendait à ce que ça se passe quand on rentrait à la maison (…) C’était mécanique et robotique », confie-t-elle.

Et si aucune femme, dans la Playboy Mansion, n’a été forcée à avoir recours à la chirurgie esthétique, Holly Madison explique que Hugh Hefner savait toujours trouver les mots (les plus blessants possible) pour encourager ses jeunes compagnes à passer par la case bistouri. « Il me disait que je n’étais pas assez photogénique. Alors bien sûr, ce que ça te fait, c’est que tu te demandes ce qui ne va pas chez toi et ce que tu dois faire réparer », explique-t-elle, ajoutant que toutes les femmes se ressemblaient pour que le boss ait une impression de contrôle sur elles.

Secrets of Playboy sera diffusé en dix parties dès lundi prochain sur la chaîne américaine A & E.