Nathalie Marquay s’insurge contre les rumeurs à propos de son couple avec Jean-Pierre Pernaut

COUP DE GUEULE La Une de « France Dimanche » laissait entendre que la femme de Jean-Pierre Pernaut était « partie alors qu’il lutte contre la mort »

C.R.
— 
Nathalie Marquay et Jean-Pierre Pernaut en novembre 2021
Nathalie Marquay et Jean-Pierre Pernaut en novembre 2021 — Lionel GUERICOLAS /MPP/SIPA

Il y a celles et ceux qui se moquent de ces titres racoleurs, d’autres qui les lisent au premier degré. Et puis il y a les personnes concernées par les Unes de certains de ces magazines, à l’instar de Nathalie Marquay. Ce vendredi, France Dimanche consacrait la couverture de son dernier numéro à la femme de  Jean-Pierre Pernaut, atteint d’un  cancer du poumon. « Alors qu’il lutte contre la mort, Nathalie est partie », peut-on lire.

Sur son compte Instagram, la comédienne s’est indignée face à la titraille du magazine. « Vous faire de l’argent sur la maladie de l’homme que j’aime, le père de mes enfants : ça, c’est le summum de l’exécration ! Ne pourriez-vous pas ménager notre famille pendant cette période si difficile à vivre pour nous et nos proches et faire preuve de respect et d’humanité », a imploré Nathalie Marquay.

Oui, Nathalie Marquay est partie… deux jours

Il suffit d’ouvrir les pages intérieures de France Dimanche pour découvrir ce qu’il se cache derrière ce titre. En réalité, « Nathalie est partie », oui, mais seulement deux jours dans le cadre de la tournée de la pièce de théâtre dans laquelle elle joue. Les 8 et 9 janvier, la comédienne était à Raon-l’Étape puis à Mulhouse pour y donner des représentations des Tontons Farceurs.

« Cela méritait-il une “couverture” de cet acabit ? », se demande Nathalie Marquay qui a reçu le soutien de ses fans et notamment de Karine Le Marchand. En commentaire à sa publication, l’animatrice de M6 n’y est pas allée de main morte : « Ces rats de caniveau n’ont aucune limite ni aucune morale », a-t-elle lancé.