Britney Spears envoie une mise en demeure à sa sœur à la suite de la parution de son livre

QUERELLE FAMILIALE L’avocat de la chanteuse demande à Jamie Lynn Spears de ne plus faire la promotion de son autobiographie en parlant de sa cliente

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
La chanteuse Britney Spears
La chanteuse Britney Spears — Dennis Van Tine/Geisler-Fotopres/picture-alliance/Cover Images

Après plusieurs jours d’insultes sur les réseaux sociaux,  Britney Spears est passée à la vitesse supérieure contre sa sœur. Son avocat,  Mathew Rosengart, a envoyé une mise en demeure à Jamie Lynn Spears. Cette dernière a sorti son autobiographie, Things I Should Have Said, dans laquelle elle évoque sa relation avec sa sœur, et par conséquent sa tutelle. Un sujet qu’elle met en avant lors de la promotion de son ouvrage, et c’est bien là que le bât blesse pour l’aînée de la famille.

L’avocat explique que sa cliente a « hésité » à écrire cette mise en demeure, publiée par Page Six, pour « ne pas attirer plus l’attention sur votre livre inopportun et les allégations outrancières et fallacieuses », mais Jamie Lynn Spears ne leur laisse pas le choix. « Même si Britney n’a pas lu et ne compte pas lire votre livre, elle et des millions de fans ont été choqués de voir comment vous l’exploitez à nouveau pour gagner de l’argent. Elle ne le tolèrera pas, ni ne le devrait », a ajouté Mathew Rosengart, qui lui, semble avoir ouvert l’ouvrage sorti hier.

L’ombre du père

Il en cite d’ailleurs un passage concernant leur père, accusé d’avoir abusé de sa position de tuteur par sa fille. « Vous, plus que quiconque, savez les abus et les malversations que Britney a dû endurer durant sa tutelle, après avoir grandi avec un père alcoolique, "désastreux". En fait, votre propre livre affirme que votre père "a passé la plupart de ma vie dans ce cycle de comportement désastreux. Ses problèmes de boisson m’ont causé des périodes de tourment et de tristesse". Comme je l’ai déjà dit, après avoir enduré 13 ans d’une tutelle qui l’a privée de ses droits civiques et de ses libertés fondamentales, Britney ne sera plus harcelée par son père ni qui que ce soit », écrit Mathew Rosengart.

Après son interview dans Good Morning America qui a rendu furieuse l’interprète de Toxic, Jamie Lynn Spears a accordé un entretien au podcast Call Her Daddy (appelle son père, en français) dans lequel elle parle de la vie privée de sa sœur. La deuxième partie devait être mise en ligne aujourd’hui, mais cette mise en demeure pourrait tout remettre en question.

Mathew Rosengart demande que Jamie Lynn Spears cesse de parler de sa sœur pour faire la promotion de son livre, et menace de porter plainte en diffamation. « Britney a été la vache à lait de la famille et elle vous a par ailleurs soutenue. Exprimer publiquement des griefs faux ou inventés est mal, en particulier dans le but de vendre des livres. C’est également potentiellement contre la loi et diffamatoire. (…) Vous avez récemment affirmé que votre livre n’était "pas sur elle". Elle vous prend au mot et nous vous mettons en demeure de ne plus faire référence à Britney pendant votre campagne promotionnelle. Si vous échouez ou la diffamez, Britney sera contrainte de prendre en considération toute action légale appropriée », conclut-il.

A bon entendeur.