« Il ne s'est pas pointé au rendez-vous »... Gad Elmaleh s'emporte contre Jean Castex

COVID Le Premier ministre avait promis en décembre que la situation des salles de spectacle serait réévaluée en début d'année

20 Minutes avec agences
— 
L'acteur Gad Elmaleh
L'acteur Gad Elmaleh — Dave Bedrosian/Geisler-Fotopress/picture-alliance/Cover Images

Gad Elmaleh en veut à  Jean Castex. L’humoriste s’est emporté contre le premier ministre, à qui il reproche de ne pas avoir tenu une de ses promesses du mois dernier. « Jean Castex a dit il y a un mois que l’on n’avait plus le droit de jouer dans des salles de plus de 2.000 personnes et il a donné rendez-vous à la population française le 5 janvier pour faire un point. Jean Castex ne s’est pas pointé au rendez-vous. Il ne s’est pas excusé », a-t-il déclaré au micro de Laissez-Vous Tenter sur RTL.

« Quand on plante une personne, soit on avertit, soit on s’excuse. Quand on plante plus de 60 millions de personnes, on envoie un petit mot quand même… », a ajouté la star de la scène.

Reports et annulations

L’acteur a également plaidé pour un peu de cohérence dans les mesures mises en place, estimant qu’il y a peu de risque de propagation du virus lors d’un spectacle assis. « On parle du corps mais il faut que nos esprits s’apaisent. Qu’on se retrouve. J’entends (l’intérêt des mesures) quand on est debout, qu’on enlève le masque, qu’on saute en l’air… Mais quand on est dans une salle de spectacle, qu’on regarde dans la même direction, qu’on a un masque et qu’on est vacciné… Il y a très peu de chance pour qu’on soit contaminant », a-t-il affirmé.

Gad Elmaleh est, évidemment, particulièrement touché par les jauges mises en place par le gouvernement fin 2021. Le comique devait partir en tournée en ce début d’année dans les Zénith de France, qui dépassent tous les 2.000 places. Vendredi dernier, sur son compte  Twitter, l’interprète de Coco a donc annoncé l’annulation des premières dates de la tournée D’Ailleurs, pour ses spectacles à Pau, Boulazac, Rennes et Brest, ainsi que trois dates à Bruxelles, reprogrammées à mi-mars.