Tragédie d’Astroworld : Le congrès américain ouvre une enquête et s’apprête à auditionner les patrons de Live Nation

RESPONSABILITES La commission d’enquête laisse à Live Nation jusqu’au 7 janvier pour répondre à ses questions

20 Minutes avec agences
— 
Le rappeur Travis Scott, fondateur du festival Astroworld
Le rappeur Travis Scott, fondateur du festival Astroworld — Janet Mayer/Startraksphoto.com

Le congrès américain a décidé de diligenter une enquête sur la tragédie d’Astroworld. Le drame a eu lieu le 5 novembre dernier à Houston, au Texas, lors du set de  Travis Scott. Dix personnes ont été tuées dans un mouvement de foule et des centaines d’autres ont été blessées.

Tandis que l’artiste et l’organisation font face à de multiples poursuites de la part des victimes, le Comité de contrôle et de réforme, principal comité d’enquête de la chambre des représentants aux États-Unis, entend tirer au clair le rôle joué par Live Nation dans ce fiasco. « De récents rapports mettent en avant de sérieuses inquiétudes concernant la façon dont votre compagnie aurait ou non pris les mesures adéquates pour assurer la sécurité des 50.000 personnes s’étant rendues au festival Astroworld », précise une lettre adressée à Michael Rapino, patron du promoteur de spectacles, et relayée par CNN.

Des précédents

Les dirigeants de Live Nation ont désormais jusqu’au 7 janvier pour fournir des réponses concernant la sécurité et les mesures de contrôle du public et de prévention des accidents mises en place lors du festival. Ils seront ensuite auditionnés par la commission le 12 janvier.

« Nous avons le cœur brisé par les événements survenus lors d’Astroworld et nos plus profondes pensées vont aux familles et aux amis des victimes », avaient déclaré les cadres de Live Nation dans un communiqué. Ces dernières années, le promoteur a plusieurs fois été poursuivi pour des manquements aux normes de sécurité ayant provoqué des accidents. Il appartiendra à cette commission de déterminer sa responsabilité dans cette tragédie.