Kim Kardashian prend la défense d’un condamné à 110 ans de prison suite à un accident de la route

REFORME DU SYSTEME JUDICIAIRE Les freins du camion que conduisait Rogel Aguilera-Mederos ont lâché, provoquant la mort de quatre personnes dans une collision

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
La femme d'affaires Kim Kardashian
La femme d'affaires Kim Kardashian — Roger Wong/INSTARimages/Cover Images

Kim Kardashian s’engage aux côtés de Rogel Aguilera-Mederos, condamné la semaine dernière à  110 ans de prison, après avoir été reconnu coupable d’avoir provoqué la mort de quatre personnes lors d’un  accident de la route survenu en 2019. Cet immigré cubain conduisait le camion de l’entreprise qui l’employait lorsque les freins ont lâché. Il a perdu le contrôle de son poids lourd qui a fini sa course dans plusieurs voitures à l’arrêt sur une autoroute du Colorado. L’enquête a démontré qu’il était sobre au moment de l’accident et que les freins étaient défectueux.

« Un autre aspect choquant et injuste de cette affaire, c’est que le juge ne voulait pas le condamner à une si longue peine de prison. Seulement, à cause des peines minimales obligatoires au Colorado, ses mains étaient liées. Les peines minimales obligatoires empêchent un jugement au cas par cas et doivent être abolies », a partagé sur Twitter Kim Kardashian. De plus, le Colorado n’applique pas le principe de non-cumul des peines. Rogel Aguilera-Mederos a été reconnu coupable de 27 infractions au total.

Le gouverneur appelé à la clémence

La femme d’affaires, qui a déjà quelques succès juridiques à son actif, a donc interpellé le gouverneur de l’Etat, Jared Polis. « Le gouverneur du Colorado est une bonne personne et je sais qu’il fera le bon choix », a-t-elle  ajouté.

Une pétition a également été lancée sur Change.org par une habitante du Colorado, Heather Gilbee, pour demander au gouverneur démocrate d’accorder la clémence au conducteur ou de commuer sa sentence. « Cet accident n’était pas intentionnel, et il n’y a eu aucun acte criminel de la part du conducteur. Personne, à part la société de transport qui l’employait, ne devrait être tenu pour responsable de cet accident », peut-on lire. Plus de 4,6 millions de personnes ont signé la pétition.

Jared Polis a fait savoir dans un communiqué qu’il était « au courant de la situation » et que son « équipe étudie chaque demande de clémence individuellement ».