Gad Elmaleh a fait le tri dans ses amis après le scandale de plagiat de CopyComic

ON CHOISIT SES AMIS L’humoriste ne regrette pas ses « vols de vannes »

20 Minutes avec agences
— 
L'acteur Gad Elmaleh
L'acteur Gad Elmaleh — Dave Bedrosian/Geisler-Fotopress/picture-alliance/Cover Images

Lorsqu’il a été accusé de plagiat par le YouTubeur CopyComic,  Gad Elmaleh a profité du bad buzz médiatique pour déterminer qui étaient ses vrais amis. Pendant et après la polémique, il s’est apparemment brouillé avec un certain nombre de personnes qui n’étaient pas de son côté quand il en avait le plus besoin.

« C’est vraiment derrière moi. Et ça m’a fait gagner du temps sur les gens que je côtoie », a-t-il expliqué au Parisien, avant de préciser : « Le cliché : tu sais où sont tes amis quand tu vis un truc, bah c’est vrai. J’ai aussi appris à pardonner. Pardonner soi-même, pardonner ceux qui t’ont dézingué. On a tous profité, moi le premier, d’une actu pour faire un bon mot. Après, pardonner ça ne veut pas dire se réconcilier. Il y a des potes, des metteurs en scène, des humoristes, des gens que je ne vois plus. Et ce n’est pas grave. »

Pas d'amende honorable

L'humoriste ne donne aucun nom, mais il n’a jamais vraiment accepté de faire amende honorable face aux accusations selon lesquelles il aurait volé plusieurs blagues ou de répliques à certains de ses comiques préférés, parmi lesquels Jerry Seinfeld. En 2019, il avait même expliqué au Parisien n’éprouver aucun regret. « Alors, je me suis inspiré d’eux. OK, d’accord. Qu’est-ce qu’il faut faire maintenant ? Est-ce qu’il y a un confessionnal pour humoristes ? Je ne le referais pas, mais je ne le regrette pas parce que je n’ai jamais été dans une démarche malicieuse », avait-il déclaré.

Gad Elmaleh doit repartir en tournée à partir du 13 janvier prochain et jusqu’en avril.