Chris Noth est accusé d’avoir agressé sexuellement deux femmes à 11 ans d’intervalle

FAITS DIVERS Les faits rapportés sont très similaires, alors que les deux victimes présumées ne se connaissent pas

20 Minutes avec agences
— 
L'acteur Chris Noth
L'acteur Chris Noth — Marion Curtis/StarPix for HBOmax/Startraksphoto.com

C’est le retour au premier plan de Chris Noth dans And Just Like That qui a encouragé deux femmes à s’exprimer. Dans un article publié par The Hollywood Reporter, elles affirment avoir été agressées sexuellement par l’interprète de Mr. Big dans Sex and the City et son nouveau spin-off, qui vient de démarrer sur HBO Max. La publication revient en détail sur les circonstances de ces agressions présumées, qui se seraient déroulées à plus d’une décennie d’intervalle, en 2004 et en 2015.

Zoe (les prénoms ont été changés pour masquer l’identité des victimes présumées) affirme avoir été violée alors qu’elle avait 22 ans. A l’époque, elle travaillait dans un cabinet d’avocats avec lequel Chris Noth collaborait. Après l’avoir draguée à plusieurs reprises, il l’a invitée dans son appartement, prétextant vouloir son avis sur un livre qu’il aurait eu envie d’adapter. C’est lors de son arrivée chez l’acteur, pour lui rendre l’ouvrage, qu’il s’en serait pris à la jeune femme. Dans son récit, Zoe raconte qu’après l’avoir embrassée dès son entrée dans l’appartement, il l’aurait poussée vers le lit et violée, « par derrière ».

« C’était très douloureux et j’ai crié : "Arrête !" Et il ne l’a pas fait. J’ai dit : "Tu peux au moins mettre un préservatif ?" et il s’est moqué de moi », a-t-elle révélé. Sonnée, elle dit être allée chez une amie, qui l’a emmenée à l’hôpital, où elle a refusé de donner le nom de son agresseur. Jusqu’à aujourd’hui.

Nier en bloc

Lily (le pseudonyme de l’autre victime présumée), de son côté, était serveuse dans une boîte de nuit new-yorkaise lorsqu’elle a rencontré Chris Noth en 2015. Après l’avoir invitée à dîner, la star lui aurait proposé de l’accompagner chez lui. Pas inquiète, Lily dit aujourd’hui qu’elle aurait dû se douter qu’il avait quelque chose derrière la tête, mais n’étant pas « très active sexuellement », elle n’imaginait pas qu’il aurait voulu avoir des relations sexuelles.

L’acteur, lui, aurait rapidement manifesté ses intentions, et après plusieurs refus, la jeune femme de 25 ans, qui dit aujourd’hui regretter de ne pas lui avoir dit non de manière plus ferme, s’est retrouvée, selon ses termes, « forcée » à pratiquer une fellation, avant que l’interprète de Mr. Big n’aille plus loin.

« Il faisait l’amour avec moi par derrière sur une chaise. Nous étions devant un miroir. Je pleurais un peu pendant que ça se passait. Quand ce fut fini, je suis allée dans la salle de bains et j’ai mis ma jupe. Je me sentais très mal. Complètement violée. Tous mes rêves avec cette star que j’aimais depuis des années s’étaient envolés », a-t-elle expliqué.

Contacté par le Hollywood Reporter, Chris Noth a nié fermement avoir violé ces jeunes femmes. « Les accusations portées contre moi par des personnes que j’ai rencontrées il y a des années, voire des décennies, sont catégoriquement fausses. Ces histoires auraient pu se dérouler il y a 30 ans ou 30 jours, non signifie toujours non, c’est une ligne que je n’ai jamais franchie. Les rencontres étaient consensuelles. Il est difficile de ne pas s’interroger sur le moment où ces histoires sont sorties. Je ne sais pas avec certitude pourquoi elles font surface maintenant, mais je sais ceci : Je n’ai pas agressé ces femmes », a-t-il déclaré.