Agression sexuelle : La plainte de Rose McGowan contre Harvey Weinstein a été classée sans suite

PROCES L’actrice accusait l’ancien producteur et ses avocats d’avoir tout fait pour la faire taire

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
L'actrice Rose McGowan
L'actrice Rose McGowan — Humberto Carreno/INSTARimages.com

La justice fédérale américaine a choisi de classer sans suite la plainte déposée par Rose McGowan contre Harvey Weinstein. L’actrice accusait le cofondateur de Miramax d’avoir tenté de la faire taire, lorsqu’elle a décidé de dénoncer le producteur d’agression sexuelle à la fin de l’année 2016.

Selon la procédure qu’elle a entamée fin 2019, Harvey Weinstein et ses avocats l’auraient espionnée et auraient inventé des histoires pour la discréditer, en plus d’autres moyens de pression. La justice l’avait déjà déboutée d’une partie de sa demande l’année dernière, son dossier ayant été jugé trop léger pour mener à une inculpation, mais elle avait jusqu’au 3 décembre pour le renforcer.

Libération de la parole

Comme le rapporte Variety, après avoir renvoyé son avocate fin novembre et obtenu le droit de se représenter elle-même, Rose McGowan a laissé passer la date limite sans apporter d’autre preuve à son dossier. Sans nouveaux éléments, le juge a donc classé l’affaire sans suite. L’actrice a été l’une des premières à dénoncer publiquement les agissements d’Harvey Weinstein, donnant naissance au mouvement #MeToo et à la libération de la parole des femmes dans le monde entier.

Harvey Weinstein n’est pas tiré d’affaire pour autant. Le producteur déchu a été condamné à 23 ans de prison pour viol dans l’Etat de New York et il est en attente d’une autre procédure, pour plusieurs crimes sexuels, à Los Angeles. Il a plaidé non coupable lors d’une audience en septembre. Le procès ne devrait pas avoir lieu avant le printemps prochain.