Benedict Cumberbatch s’insurge contre la masculinité toxique

MASCULINITE L’acteur rejette le mouvement #NotAllMen

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
L'acteur Benedict Cumberbatch
L'acteur Benedict Cumberbatch — Zuma / Starface

Benedict Cumberbatch est très clair : les hommes doivent se remettre en question et changer radicalement de comportement envers les femmes. Et cela vaut pour « tous les hommes ».

« Nous devons changer le comportement des hommes et, pour cela, il faut en quelque sorte soulever le couvercle. Il me semble que c’est la chose à faire. Et c’est d’autant plus important dans un monde qui pose des questions et pointe enfin du doigt les insuffisances », a-t-il déclaré à Sky News (relayé par The Times), alors qu’il assurait la promotion de son nouveau film, Power of The Dog.

L’acteur constate que, si les « survivantes » peuvent « aujourd’hui parler », la « reconnaissance des abus n’est pas suffisante ». Il faut « examiner la raison derrière le comportement oppressant » si on veut que les hommes fassent les changements nécessaires afin de vivre dans un environnement équitable.

Ecouter pour réparer

L’interprète de Doctor Strange s’en prend notamment au « déni » de certains qui se retranchent derrière le hashtag « Not all men », pensant ainsi se dédouaner du mauvais comportement de quelques-uns. « Il y a aujourd’hui cette sorte de rébellion, ce déni, cette position puérile défensive du "tous les hommes ne sont pas mauvais" etc, mais non. On doit simplement se taire et écouter », a-t-il ajouté.

Dans le film de Jane Campion, Benedict Cumberbatch incarne Phil Burbank, un cow-boy dans les années 1920, qui règne sur son ranch du Montana en semant la terreur. Il donne la réplique à Kirsten Dunst et Jesse Plemons.