Snoop Dogg veut prendre la direction de Death Row Records, son tout premier label

MUSIQUE Le rappeur a sous-entendu que les propriétaires de la maison de disques pourraient bientôt s’en séparer

20 Minutes avec agences
— 
Le rappeur Snoop Dogg
Le rappeur Snoop Dogg — BauerGriffin/INSTARimages.com

Snoop Dogg se voit bien à la tête de Death Row Records, son tout premier label. « Je devrais diriger cette boîte. Comme mon poste chez Def Jam. Death Row représente plus pour moi parce que j’ai aidé à le créer », a posé le rappeur lors d’un passage dans le podcast Million Dollaz Worth of Game.

Pour Snoop Dog, qui est effectivement devenu consultant pour Def Jam il y a quelques mois, Death Row n’en serait pas en mauvaise posture aujourd’hui s’il en avait les rênes. Selon lui, s’il avait été en charge cinq ans en arrière, il aurait signé les artistes les plus prometteurs de la côte ouest, que ce soit Roddy Ricch, Ty Dolla $ign ou encore YG. Oui mais voilà, Death Row est actuellement aux mains de Blackstone Group et on ne voit pas trop comment Snoop Dogg pourrait peser sur les décisions du fonds d’investissement. A moins bien sûr que le contexte change.

Un peu d’imagination

En effet, d’après l’interprète de Drop It Like It’s Hot, Blackstone Group pourrait se séparer du label d’ici peu, laissant la porte ouverte à un vent de renouveau. « Ça chauffe beaucoup là-bas et ce n’est pas bien géré. Mais un petit oiseau m’a dit que les choses pourraient aller dans mon sens (…). Si je peux faire exploser Def Jam, qu’est-ce que je pourrais faire avec Death Row ? Imaginez ça », a-t-il ajouté

Le rappeur fut, avec Dr. Dre et 2Pac, à l’origine des premiers succès de Death Row chez qui il a sorti Doggystyle (1993) ainsi que Tha Doggfather (1996) avant de partir chez No Limit Records.