Benedict Cumberbatch s’est empoisonné à la nicotine sur son dernier tournage

ACTORS STUDIO L’acteur était prêt à tout pour être le plus juste possible dans son interprétation

20 Minutes avec agences
— 
L'acteur Benedict Cumberbatch
L'acteur Benedict Cumberbatch — Zuma / Starface

Certains rôles sont tellement intenses qu’ils vous rendent malades. Benedict Cumberbatch est bien placé pour en parler : l’acteur, qui interprète un cow-boy dans le film The Power of the Dog, est entré dans son personnage à 100 %, et il a refusé d’en sortir tant qu’il était dans la phase de tournage.

« Si quelqu’un oubliait, le premier jour, et m’appelait Benedict, je ne bougeais pas », a-t-il confié à Esquire. Pour interpréter le héros Phil Burbank, dans l’adaptation du roman de Thomas Savage, il a même appris à rouler des cigarettes d’une seule main, élément incontournable pour interpréter au mieux le cow-boy. « C’était vraiment difficile. Des cigarettes roulées sans filtre, juste prise après prise après prise. Je me suis empoisonné à la nicotine trois fois. Quand vous devez fumer beaucoup, c’est vraiment horrible », a-t-il ajouté.

Pas très propre

Pour le film, réalisé par Jane Campion, Benedict Cumberbatch est allé jusqu’à ne plus se laver, pour que tous ses partenaires à l’écran le prennent vraiment pour Phil Burbank.

« Je voulais cette couche de puanteur sur moi. Je voulais que les gens dans la pièce sachent comment je sentais. C’était dur, cependant. Ce n’était pas seulement pendant les répétitions. Je sortais pour manger, rencontrer des amis de Jane et d’autres choses. J’étais un peu gêné pour la femme de ménage, par rapport à l’endroit où je vivais », a-t-il expliqué.

The Power of the Dog sort le 1er décembre prochain sur Netflix.