Le prince Harry et Leonardo DiCaprio s'associent pour sauver le delta de l'Okavango en Afrique australe

ENVIRONNEMENT La région est menacée par l’industrie pétrolière

20 Minutes avec agences
— 
Le prince Harry
Le prince Harry — Janet Mayer/Startraksphoto.com

Le prince Harry est parvenu à convaincre Leonardo DiCaprio de le suivre dans son combat pour la préservation du delta de l’Okavango en Afrique australe. Le membre de la famille royale britannique appelle à l’arrêt immédiat des forages pétroliers dans cette région située à cheval entre l’Angola, le Botswana et la Namibie dont les nombreuses rivières servent de source d’eau à près d’un million de personnes ainsi qu’à la vie sauvage comme le souligne People.

Or, l’exploitation pétrolière constitue une menace depuis que Reconnaissance Energy Africa, une société canadienne, a obtenu une licence de forage sur une superficie de 21.000 kilomètres carrés.

Laisser la nature suivre son cours

« Nous pensons que cela va constituer un pillage de l’écosystème pour des profits potentiels. Il vaut mieux laisser certaines choses en jachère dans la vie pour les laisser accomplir leur but en tant que bénéfice naturel. En voici un exemple », ont déclaré le prince Harry et l’activiste et poète Reinhold Mangundu dans une lettre ouverte publiée par le Washington Post il y a quelques jours.

De son côté, Leonardo DiCaprio a publié une vidéo sur Instagram, incitant ses fans à signer cette lettre ouverte.

D’autres personnalités ont ajouté leur voix à cette cause, comme Forest Whitaker ou encore Djimon Hounson qui avait partagé l’affiche de Blood Diamond avec Leonardo DiCaprio.