Lena Dunham répond aux trolls qui se sont moqués de son apparence sur ses photos de mariage

BODY-SHAMING L'actrice affirme n'avoir jamais été aussi bien dans son corps

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice et réalisatrice Lena Dunham
L'actrice et réalisatrice Lena Dunham — Zuma / Starface

Lena Dunham n’a pas apprécié les commentaires sur son apparence qui ont émergé sur les réseaux sociaux après la publication des premières photos de son mariage. La star de Girls a révélé dans Vogue la semaine dernière qu’elle avait épousé le musicien Luis Felber. Elle avait partagé son bonheur avec le monde entier, invitant le magazine dans les coulisses de la cérémonie à Soho en Angleterre.

Mais une fois redescendue de son nuage, l’actrice et scénariste n’a pas pu s’empêcher de regarder les commentaires sur Internet. « C’est un peu trop facile de sentir la lueur du soutien et d’oublier la fange qui se cache derrière. J’ai donc jeté un coup d’œil et j’ai lu des choses horribles, la plupart ne valant pas la peine de répondre ou même de vous les partager », a-t-elle posté sur Instagram, avant de révéler, malgré tout, certains de ces commentaires.

Mauvaise blague

« D’abord "Lena a-t-elle mangé le casting de Girls" n’est pas une très bonne blague. Je pourrais l’améliorer un peu. Deuxièmement, il est ironique de voir mon corps comparé à un autre corps, qui a également fait l’objet de mépris public – une chambre d’écho de la honte corporelle », a écrit la star, en référence aux critiques qu’elle avait déjà subies à l’époque de Girls, entre 2012 et 2017.

Lena Dunham est formelle : elle a beau avoir pris du poids, et elle ne le nie pas, elle se sent beaucoup mieux dans sa peau, et en meilleure santé. « Enfin, quand apprendrons-nous à cesser d’assimiler la minceur à la santé et au bonheur. Bien sûr, la perte de poids peut être le résultat d’un changement positif des habitudes, mais devinez quoi ? La prise de poids aussi », a-t-elle expliqué.

L’actrice avait révélé s’être débarrassée de son addiction aux antidouleurs et aux anxiolytiques il y a quatre ans. « Ces changements m’ont permis d’être le genre de sœur/amie/fille que je veux être et, oui, de rencontrer mon mari (qui, soit dit en passant, ne me reconnaît pas sur ces vieilles photos parce qu’il voit à quel point mon rayonnement était faible à l’époque) », a-t-elle conclu.