Britney Spears rend hommage à ses fans et au mouvement #FreeBritney

LIBERTE Le père de la chanteuse n'est plus son tuteur depuis la semaine dernière

20 Minutes avec agences
— 
Les manifestants du mouvement #FreeBritney devant le tribunal de Los Angeles où est étudiée la tutelle de la star
Les manifestants du mouvement #FreeBritney devant le tribunal de Los Angeles où est étudiée la tutelle de la star — Zuma / Starface

Après plus d’une décennie de silence, Britney Spears a remercié sans équivoque possible le mouvement #FreeBritney. Jamie Spears n’est plus son tuteur légal depuis la semaine dernière et la star affirme que c’est en grande partie grâce à ses fans. Après avoir célébré la nouvelle en passant un séjour de rêve en Polynésie française, la petite fiancée de l’Amérique a pris le temps de les remercier.

« Le mouvement #FreeBritney… Je n’ai pas de mots. Grâce à vous tous et à votre résilience constante pour me libérer de ma mise sous tutelle… ma vie est maintenant dans cette direction !!!!! J’ai pleuré la nuit dernière pendant deux heures parce que mes fans sont les meilleurs et je le sais », a-t-elle écrit en légende d’une vidéo, dont elle est devenue coutumière sur Instagram. On la voit simplement regarder la caméra, en tenue légère, avec de la musique en fond sonore (cette fois-ci sur Fade de Kanye West).

Vox populi

Il faut dire que le mouvement #FreeBritney a été du côté de la chanteuse dès le début de sa mise sous tutelle. Bien avant le documentaire Framing Britney Spears et la demande officielle de la star pour mettre fin au contrôle de son père, les fans se massaient, toujours plus nombreux, devant le tribunal de Los Angeles pour réclamer que l’interprète de Toxic puisse prendre ses propres décisions. Un mouvement qui a largement dépassé les frontières américaines. Plusieurs points de rendez-vous étaient organisés à chaque audience toutes ces années, parfois même jusqu’à Londres, au Royaume-Uni.

« Je sens vos cœurs et vous sentez le mien… Je sais que c’est réel », a conclu Britney dans son post sur Twitter.