Emily Ratajkowski affirme avoir été agressée sexuellement par Robin Thicke sur le tournage du clip de « Blurred Lines »

#METOO Les faits remontent à 2013, mais jamais la star n'en avait parlé publiquement

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice et mannequin Emily Ratajkowski
L'actrice et mannequin Emily Ratajkowski — Roger Wong/INSTARimages/Cover Images

Emily Ratajkowski lève le voile sur les coulisses peu glorieuses de la vidéo qui l’a rendue célèbre. Dans son livre My Body, à paraître en novembre prochain, et dont le Sunday Times a obtenu les bonnes feuilles, la mannequin fait des révélations choquantes sur Robin Thicke, qu’elle accuse d'agression sexuelle. Les faits allégués remontent à 2013, quand la jeune femme, alors peu connue du grand public, enregistre le clip du hit Blurred Lines, également avec Pharrell Williams et T.I. Pour cette vidéo controversée, les femmes dansaient peu vêtues dans la version officielle, et nue dans celle censurée.

Emily Ratajkowski raconte comment Robin Thicke lui a attrapé la poitrine par surprise après une scène et alors qu’il semblait éméché. « Venant de nulle part, j’ai senti la fraîcheur inattendue des mains d’un étranger qui tenaient mes seins nus par derrière. Je me suis instinctivement éloignée, en regardant Robin Thicke », écrit-elle. « Il a fait un sourire niais et a reculé en titubant, les yeux cachés derrière ses lunettes de soleil. Ma tête s’est tournée vers l’obscurité au-delà du plateau. La voix (de la réalisatrice Diane Martel) s’est brisée lorsqu’elle m’a crié : "Tu vas bien ?" »

Le pouvoir des hommes

Robin Thicke ne s’est pas exprimé sur les faits, mais Diane Martel confirme l’incident. « Je me souviens du moment où il a attrapé ses seins. Un dans chaque main. Il se tenait derrière elle alors qu’ils étaient tous les deux de profil. J’ai crié de ma voix très agressive de Brooklyn "Qu’est-ce que tu fais, c’est fini !!! La séquence est terminée !" », a-t-elle déclaré au Sunday Times. La réalisatrice précise que le chanteur, honteux, a présenté ses excuses et que selon elle, il ne se serait jamais comporté comme ça s’il avait été sobre.

Quoi qu’il en soit, Emily Ratajkowski affirme que tout le concept du clip, qui consistait à donner le pouvoir aux femmes en les mettant en scène comme ignorant totalement les avances des protagonistes masculins, a été remis en question avec cette agression. « Par ce seul geste, Robin Thicke a rappelé à tout le monde sur le plateau que nous, les femmes, n’étions pas vraiment aux commandes. Je n’avais aucun pouvoir réel en tant que fille nue qui dansait dans son clip. Je n’étais rien de plus qu’un mannequin de service », écrit-elle.

Le clip de Blurred Lines avait été largement critiqué, ses détracteurs affirmant qu’il glorifiait la culture du viol, que ce soit par les images ou les paroles de la chanson.