Pourquoi R.Kelly a-t-il été crédité sur « Certified Lover Boy », l’album de Drake ?

EXPLICATIONS Le producteur Noah Shebib a mis les choses au clair

20 Minutes avec agences
— 
Le rappeur Drake
Le rappeur Drake — Britta Pedersen/picture-alliance/Cover Images

Depuis la sortie de Certified Lover Boy, le nouvel album de Drake, une question taraude tous les esprits : comment se fait-il que R. Kelly a été crédité en tant que coauteur du titre TSU ? En effet, rien ne peut laisser penser que le chanteur, qui est actuellement jugé pour "viol", "exploitation sexuelle de mineure" et "extorsion", a été ne serait-ce que samplé sur le titre en question. Et pourtant si, comme l’a révélé le producteur Noah Shebib, collaborateur régulier du rappeur.

« Sur une chanson appelée TSU au début il y a un sample de OG Ron C qui parle. Derrière, ça, il y a une chanson de R. Kelly qui passe mais c’est si léger que vous ne pouvez pas l’entendre », a-t-il expliqué dans un commentaire publié sur Instagram.

Pour le producteur, il était nécessaire de mettre les choses au clair parce que « penser qu’on aurait collaboré avec ce mec ou écrit avec lui est juste incroyablement dégoûtant ».

Un impératif légal

Quand bien même la chanson de R. Kelly est quasi inaudible sur le titre de Drake, il était indispensable de créditer l’artiste pour utiliser ce sample et écarter le risque d’un procès. C’est pour ça que pas moins de six autres personnes sont créditées pour TSU, comme Justin Timberlake dont une chanson a été samplée pour l’occasion.

C’est également le cas de Michelle des Beatles qui a été samplée pour les besoins de la chanson Champagne Poetry. Quoi qu’il en soit, Certified Lover Boy explose tous les records d’écoute et bat même Donda de Kanye West qui avait pourtant mis la barre très haut une semaine auparavant.