Selma Blair annonce que la progression de sa sclérose en plaques a ralenti

SANTE La greffe de cellules souches dont a profité l’actrice s’est révélée efficace

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice Selma Blair
L'actrice Selma Blair — AdMedia/Starface

Selma Blair vient d’annoncer une excellente nouvelle : la progression de sa sclérose en plaques s’est ralentie. En 2018, la star de Sexe Intentions révélait être atteinte de la maladie dont les symptômes lui avaient rapidement rendu la vie impossible. En l’espace de quelques mois, l’état de l’actrice s’était rapidement dégradé. Elle avait en partie perdu l’usage de sa jambe gauche et avait des difficultés à parler. Mais la greffe de cellules souches qu’elle a subie il y a environ deux ans semble avoir tout bonnement inversé la vapeur.

« Mon pronostic est bon. Je suis en rémission. La greffe de cellules souches m’a fait entrer en rémission Ça a pris presque un an avec la greffe pour que l’inflammation et les lésions ralentissent », a-t-elle expliqué lors d’une rencontre organisée par discovery + et relayée par People pour la promotion d’un documentaire intitulé Introducing Selma qui relate son combat. Et si l’actrice de 49 ans se sent mieux depuis déjà quelques mois, elle a préféré attendre de voir cette amélioration se confirmer avant de s’exprimer publiquement à ce sujet.

Incomprise

« J’étais réticente à l’idée d’en parler parce que je ressentais ce besoin de me sentir mieux et d’être en meilleure condition. J’ai accumulé un certain passif qui reste dans mon cerveau et qui a encore besoin de sortir ou d’être accepté. (…) Je me suis vraiment sentie mal et incomprise pendant si longtemps », a poursuivi la comédienne.

Enfin, Selma Blair a tenu à souligner que si elle était parvenue à trouver la force de traverser cette épreuve, c’était avant tout grâce à son fils Arthur qui est âgé de 10 ans.