Kim Kardashian dénonce les moqueries sur son physique pendant sa grossesse

SEXISME La star de la télé-réalité a confié avoir détesté son corps pendant qu’elle était enceinte

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
La star de la télé-réalité Kim Kardashian
La star de la télé-réalité Kim Kardashian — Kristin Callahan/ACE Pictures/INSTARimages/Cover Images

Kim Kardashian a vécu deux grossesses à risque, la poussant à faire appel à une mère porteuse pour les deux suivantes, et à cela se sont ajoutées les moqueries des médias sur son physique. « Ils me comparaient toujours à Kate Middleton en disant "Kate la maigre et Kim la baleine, la maigre contre la baleine". C’était tellement méchant. Je ne pense que ça passerait aujourd’hui, et ça a tué mon amour-propre. Je restais à la maison et je pleurais tout le temps », a-t-elle dévoilé dans le podcast de Kristen Bell et Monica Padman, We Are Supported By.

Voir les autres femmes de la famille vivre une grossesse sereine ne l’a pas non plus aidée. « J’ai tellement eu l’habitude de voir ma maman enceinte, ma sœur (Kourtney) enceinte, et toutes étaient belles et ont eu des accouchements faciles. Tout était super et elles s’en remettaient tout de suite. Ça n’a pas été mon cas », ajoute la femme d’affaires.

Mal-être et vie à risque

La jeune maman avait en effet tellement honte de son corps post-grossesse qu’elle refusait d’aller à la salle de sport. « Je ne voulais pas que les gens me voient en train d’essayer de perdre du poids. J’ai pris 31 kilos. J’allais m’asseoir dans le garage de ma mère où il faisait sans doute 45°C en plein été à Calabasas. Ma fille était dans une poussette et je m’entraînais dans le garage en essayant de faire ce que je pouvais jusqu’à ce que j’y arrive », a ajouté la fondatrice de la marque de lingerie gainante Skims.

Kim Kardashian a par ailleurs remercié Kanye West, dont elle a demandé le divorce en février dernier, pour l’avoir aidée à moins se soucier de ce que les autres pensent d’elle.