La tutrice temporaire de Britney Spears accuse le père de la star de déformer ses propos

#FREEBRITNEY Jodi Montgomery dément avoir conseillé à Jamie Spears d’interner la chanteuse en hôpital psychiatrique

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Britney Spears
La chanteuse Britney Spears — Sara De Boer/INSTARimages/Cover Images

Jodi Montgomery est montée une nouvelle fois au créneau pour démentir les récents propos de Jamie Spears. Le père de Britney Spears a affirmé à la cour que la tutrice en charge de la santé et du bien-être de sa fille lui a déclaré, « lors d’un appel téléphonique le 9 juillet 2021 », être inquiète du « récent comportement » de la chanteuse « et de sa santé mentale en général ». Il ajoute que, selon les dires de Jodi Montgomery, Britney Spears « ne prend pas ses médicaments correctement, n’écoute pas les recommandations de son équipe médicale et refuse même de voir certains de ses docteurs ». Faux, a rétorqué la tutrice, par le biais de son avocate, Laurieann Wright, à Variety.

Jodi Montgomery confirme « avoir des inquiétudes sur le récent comportement et la santé mentale de Britney Spears », mais, comme elle l’a dit lors de cet appel téléphonique, le mal-être de la star est, selon elle, entièrement lié au fait que son père est toujours son tuteur légal. « Jamie Spears n’a pas encore démissionné de son rôle de tuteur, ce qui est la raison pour laquelle Jodi Montgomery continue à agir en tant que tutrice temporaire. Il en va du meilleur intérêt de Britney Spears que son père se rétracte de sa position de tuteur, pour lui permettre de redevenir uniquement le père de Britney Spears, et travailler sur une relation père-fille saine et encourageante », a expliqué l’avocate de Jodi Montgomery, qui se refuse à parler spécifiquement du traitement médical de la star.

Distorsion des faits

Jodi Montgomery dément également avoir encouragé Jamie Spears à placer sa fille en institut psychiatrique. « A aucun moment Jodi Montgomery n’a déclaré à Jamie Spears que Britney Spears remplissait tous les critères pour être placée en hôpital psychiatrique. L’inquiétude que Jodi Montgomery a partagé avec Jamie Spears durant leur appel téléphonique est que forcer Britney Spears à témoigner à la barre ou à être évaluée irait dans la mauvaise direction pour sa santé mentale », ajoute l’avocate.

La tutrice de Britney Spears a également démenti être à l’origine de l’internement de la chanteuse en 2019, comme l’affirme pourtant Jamie Spears. « Cela aurait été impossible. (…) Seul le tuteur légal peut avoir ce pouvoir – et, encore une fois, il s’agissait de Jamie Spears en mars 2019 », précise Laurieann Wright, qui confirme que sa cliente a « signé les papiers de routine » pour l’entrée de la star en centre de soins, mais « sous les ordres de Jamie Spears » suite aux conseils de son psychiatre de l’époque, Dr. Timothy Benson.

Le père de Britney Spears ne veut visiblement pas démissionner de son poste de tuteur. Alors que l’avocat de l’interprète de Toxic a demandé une accélération de la procédure pour révoquer Jamie Spears, ce dernier a objecté son refus d’avancer la prochaine audience. Celle-ci est prévue fin septembre et Mathew Rosengart a déposé une requête pour l’avancer à fin août.